20 Minutes : Actualités et infos en direct
REGLESEnfin du sang rouge dans une pub pour les protections périodiques!

Une publicité pour des serviettes hygiéniques montre (enfin) du sang rouge (et pas bleu)

REGLESCette publicité est l'adaptation d'un spot britannique lancé en octobre 2017...
Des manifestantes britanniques pour la gratuité des produits hygiéniques, le 20 décembre 2017.
Des manifestantes britanniques pour la gratuité des produits hygiéniques, le 20 décembre 2017. - Nils Jorgensen/Shutters/SIPA
Lucie Bras

L.Br.

C’est la première fois qu’une publicité diffusée en France pour les protections hygiéniques montre la vérité des règles. La marque de produits hygiéniques Nana a réussi son coup de com en adaptant une publicité diffusée au Royaume-Uni.

L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies

Du sang rouge dans une publicité pour les règles, c’est une première. Dans ce spot intitulé « Les règles, c’est normal » diffusée sur la page Facebook de la marque, on voit pêle-mêle un garçon qui achète des serviettes, une femme qui demande une serviette à haute voix lors d’un dîner, du sang qui coule dans la douche et du liquide rouge versé sur une serviette, à la place du traditionnel sang bleu, montré dans les publicités depuis des années.



Une campagne de dédiabolisation des règles

C’est cette image que veut contrer le spot de pub. « Contrairement à ce que l’on croit, les femmes ne saignent pas en bleu mais en rouge », peut-on lire dans la publicité. « Les règles, c’est normal. Les montrer devrait l’être aussi. » Cette publicité est adaptée d’un spot britannique de la marque Bodyform, filiale de Nana. Outre-Manche, la campagne avait été lancée en octobre et accompagnée du hashtag : #bloodnormal (#sangnormal).

La marque avait également mené une étude sur les règles, qui montrait que 52 % des parents préfèrent par exemple parler de sexe avec leur fille plutôt que des règles.

Sujets liés