L'Université Jean-Jaurès, à Toulouse, campus du Mirail.
L'Université Jean-Jaurès, à Toulouse, campus du Mirail. — B. Colin

ENSEIGNEMENT SUPERIEUR

Toulouse: Après le blocage de l’université Jean-Jaurès par des étudiants, les cours sont suspendus une semaine

Aucun cours ne sera assuré sur le campus du Mirail jusqu’au 13 mars inclus. Des étudiants et personnels sont mobilisés contre plusieurs réformes…

Les vacances n’auront pas réglé la situation sur le campus du Mirail, à Toulouse. Mardi, des étudiants et une partie du personnel de l'Université Jean-Jaurès réunis en assemblée générale ont voté le blocage du site jusqu’au 13 mars.

Depuis plusieurs mois, ils se mobilisent contre « la fusion » des universités toulousaines, source d’appauvrissement de la carte des formations selon eux, mais aussi la loi Orientation et réussite des étudiants (ORE), « qui institue la sélection à l’entrée de l’université ».

>> A lire aussi : Blocage de l’université Jean-Jaurès et manifestation contre la «fusion» et la «sélection»

Des cours avaient quand même eu lieu sur le campus. Et des tensions ont émergé entre les étudiants favorables au blocage et ceux qui y sont opposés.

Reprise prévue des cours le 14 mars

Face au blocage de plusieurs bâtiments, la présidence de l'université a annoncé mercredi que les cours étaient suspendus sur le campus jusqu’au 13 mars inclus et les regroupements du service d’études à distance annulés.

Elle condamne fermement ce blocage « qui prive les personnels et les étudiants du libre accès à leur lieu de travail et empêche l’université de mener à bien sa mission de service public d’enseignement supérieur et de recherche. Cette situation porte atteinte durablement à nos personnels et nos étudiants, et plus particulièrement les plus fragiles, qui manifestent légitimement leur désarroi », déplore les responsables de l’université dans un communiqué.