Orléans: Un lama et un zébu du cirque Medrano probablement morts d’une intoxication

ANIMAUX L'annonce de la mort de ces animaux avait suscité l'indignation sur les réseaux sociaux...

20 Minutes avec agence
— 
Un chapiteau de cirque. Illustration.
Un chapiteau de cirque. Illustration. — Atlas Photography / Sipa

En l’espace de quelques jours seulement, trois animaux du célèbre cirque Medrano sont morts, dont deux à Orléans (Loiret). La disparition de ce tigre, de ce zébu et de ce lama a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux.

Le premier serait mort d’une maladie alors que les deux autres auraient été victimes d’une intoxication, rapportent nos confrères de France Bleu Orléans.

« Ils sont tous dans un parfait état »

Tout a commencé en début de semaine dernière, lors de l’euthanasie d’une tigresse âgée de 12 ans qui souffrait d’une insuffisance rénale. « La tigresse n’est pas morte à Orléans mais à Nantes. Elle a été transportée dans la ville orléanaise car l’équarrisseur se trouve là-bas », a affirmé le directeur artistique du cirque Christophe Henry.

>> A lire aussi : Strasbourg: Une association de défense des animaux assignée en référé par le cirque de l'éléphante Maya

Une information confirmée par les services de l’Etat qui n’ont pas relevé de trace de maltraitance.

Victimes d’une intoxication

Jeudi 1er mars, un zébu est décédé « brutalement, pris de convulsions », a confié le docteur vétérinaire Vincent Bosquet. Ce même docteur a ensuite été alerté pour un lama du cirque. « L’animal n’était pas en forme, et le temps que j’arrive, il est décédé. Deux heures avant il allait bien ! C’est très évocateur d’une intoxication, en espérant que ce ne soit pas un acte de malveillance, mais ça reste hautement probable », a-t-il précisé.

>> A lire aussi : VIDEO. Chameaux, zèbres, lamas... Les cirques montrent leurs animaux en plein Paris pour défendre leur métier

Selon lui, ils ne peuvent pas avoir été maltraités non plus : « J’ai examiné l’ensemble des animaux trois fois en l’espace de 24 heures, et ils sont tous dans un état parfait. »

« A l’encontre de tout ce qu’on défend »

Enfin, deux dromadaires ont aussi été pris de tremblements dans la nuit de vendredi à samedi mais, par chance, ils ont pu être sauvés à temps.

>> A lire aussi : Montpellier : Le maire veut interdire les cirques avec des animaux, la profession assure que c'est illégal

Des associations de protection animale qui manifestent devant le cirque, elles, se défendent d’être à l’origine des décès. « Ce serait hyper bizarre que des animalistes s’attaquent à des animaux ! Ça irait à l’encontre de tout ce qu’on défend. On est tellement proches de la victoire que l’on n’a pas besoin d’intoxiquer des animaux pour gagner », explique à France Bleu Alexandra Morette, représentante régionale 269Life.