Marseille: Le Marégraphe, qui donne l’altitude 0 en France, appelle aux dons pour se refaire une jeunesse

PATRIMOINE Le Marégraphe, qui a déterminé l’altitude 0 en France à la fin du XIX siècle, a besoin de vos dons pour son horlogerie et ses grilles…

Adrien Max
— 
La Marégraphe de Marseille.
La Marégraphe de Marseille. — IGN
  • Les grilles et l’horlogerie du Marégraphe de Marseille ont besoin d’être rénovées, l’IGN qui exploite le lieu lance un appel au don.
  • Le Marégraphe détermine l’altitude 0 en France.

Un fleuron patrimonial parfois méconnu, mais pourtant si précieux. Le Marégraphe de Marseille, installé sur la corniche Kennedy, a besoin d’un coup de jeune, et de vos dons. Son horlogerie est grippée et ne fonctionne plus depuis quelques mois.

« C’est un système ancien de la fin du XIXe siècle, qui enregistre le niveau de la mer sur papier grâce à un flotteur. Il faut démonter tout le mécanisme pour l’envoyer chez un horloger qui le nettoiera, avant de le remonter », précise Pierre Laulier directeur interrégional sud-est de l’Institut national de l’information géographique et forestière (IGN), qui exploite le lieu.

>> A lire aussi : Paca: Le thym de Provence a désormais son AOP et son IGP

Un intérêt patrimonial

Ses grilles, soumises aux embruns, sont aussi victimes d’une corrosion importante et doivent être restaurées. « Les fleurons en haut commencent à se dégrader. C’est aussi un enjeu de sécurité puisque nous ouvrons deux fois par an le marégraphe, lors des journées du patrimoine », ajoute Pierre Laulier.

L’horlogerie du marégraphe a une valeur patrimoniale très symbolique : c’est elle qui détermine l’altitude 0 en France, ou plutôt a déterminé l’altitude 0. « Les premières mesures ont eu lieu à la fin du XIXe siècle, de 1885 à 1892, date à laquelle le niveau 0 a été fixé une bonne fois pour toutes grâce à ce mécanisme », explique Pierre. Un marégraphe plus moderne a pris le relais dans les années 80 et envoie ces données quotidiennement au service hydrographique et océanographique de la Marine.

>> A lire aussi : Marseille: Le couscous, d’outil politique entre les pays du Maghreb à plat préféré des Français

Et environnemental

Mais l’ancien a continuellement enregistré le niveau de la mer, offrant des données très précieuses. « On a une série de relevés qui datent de 1890 sur le même appareil, mais qui se sont interrompus à cause du mauvais état de l’horlogerie. L’intérêt est de voir l’évolution du niveau de la mer. Ce marégraphe nous a permis de voir qu’il était monté de 16 centimètres depuis son existence », avance Pierre Laulier.

L’IGN a lancé, avec l’aide de la fondation du Patrimoine, un appel au don pour financer les 65.000 euros de travaux : environ 7.000 euros pour l’horlogerie, le reste pour les grilles. « Nous lançons des appels au mécénat auprès des particuliers et des entreprises pour compléter le financement d’un projet de rénovation. Dans ce cas-là, l’IGN ne bénéficiait d’aucune subvention, c’est donc essentiel. Et les donneurs bénéficient d’une déduction d’impôts : pour 100 euros donnés, vous économisez 66 euros sur vos impôts », avance Ludivine Rogliano. Pour savoir quand vous serez immergés, vous savez ce qu’il vous reste à faire.