Pour soutenir les sans-abri, des élus d'Île-de-France vont dormir dehors mercredi soir à la gare d'Austerlitz

SOLIDARITE Une cinquantaine d'élus de tous bords est attendue mercredi soir dans la gare parisienne d'Austerliz...

L.Gam.

— 

(Photo d'illustration) Des élus vont dormir dehors pour soutenir les SDF
(Photo d'illustration) Des élus vont dormir dehors pour soutenir les SDF — Eric FEFERBERG / AFP

A l’appel d’une adjointe au maire d’Etampes, une cinquantaine d’élus venus de toute l’Ile-de-France va dormir dehors ce mercredi par solidarité avec les sans-abri, alors que les températures descendent cette semaine bien en dessous de zéro degrés. « En février nous avons effectué des maraudes avec plusieurs jeunes d’Etampes, explique au Parisien Mama Sy, adjointe (LR) à l’origine de cette initiative. Mais ce n’est plus supportable de savoir que des personnes vivent et dorment dehors. Nous voulons que cela cesse. Pour cela nous demandons la réquisition des locaux vides. Il ne s’agit pas de dire que c’est la faute d’un tel ou un tel, c’est un échec collectif et il faut qu’on se mobilise ensemble pour mettre fin à une situation inhumaine ».

>> A lire aussi : Vague de froid: «J’ai les mains gelées»... Comment les migrants font face au froid glacial à Paris

Pour que l’opinion publique prenne conscience de la situation des gens en grande précarité qui vivent et dorment dans la rue, ces élus se retrouveront à 21 heures gare d’Austerlitz avec un mot d’ordre à imprimer dans les esprits « Plus personne dehors ! ». Météo France annonce pour cette fameuse nuit de mercredi à jeudi autour de -2°C.

>> A lire aussi : Vague de froid: Tombe-t-on plus malade quand les températures sont glaciales?

Dans la nuit du jeudi 15 au vendredi 16 février, quelque 2.000 personnes, dont 1.700 bénévoles, avaient compté les sans-abri lors de la première Nuit de la Solidarité organisée par la mairie de Paris. Ils en avaient recensés quelque 3.000.