Lyon: Appelés à l'aide, les pompiers se font insulter et menacer au couteau

FAITS DIVERS Les agressions à l'encontre des hommes du feu se multiplient...

Elisa Frisullo

— 

Trois pompiers ont été agressés samedi à Lyon alors qu'ils venaient en aide à une jeune fille. Illutration.
Trois pompiers ont été agressés samedi à Lyon alors qu'ils venaient en aide à une jeune fille. Illutration. — E. Frisullo / 20 Minutes

Le week-end a une nouvelle fois été agité pour les sapeurs-pompiers du Rhône. Après la série d’agressions survenues dans la soirée du 10 février dans la métropole lyonnaise, trois hommes du feu ont de nouveau été pris à partie dans la nuit de samedi à dimanche en pleine intervention.

Vers 3 heures du matin, un équipage a été appelé dans un appartement de la montée de la Grande-Côte à Lyon pour venir en aide à une jeune fille, visiblement mal en point après avoir consommé trop d’alcool. À leur arrivée dans le logement, les pompiers se seraient fait copieusement insulter par les trois occupants des lieux, relate ce dimanche  Le Progrès.

>> A lire aussi : Lyon: Les pompiers encore agressés par des victimes qu'ils tentaient d'aider

Les pompiers mobilisés pour leur sécurité

L’un d’eux aurait alors saisi un couteau pour menacer les secours. Une enquête a été ouverte. Samedi, les pompiers et les agresseurs présumés devaient être auditionnés pour déterminer les circonstances de ces nouvelles violences.

Depuis novembre dernier, les pompiers ont manifesté à deux reprises à Lyon pour dénoncer la multiplication des agressions à leur encontre sur le terrain. Le 11 février, après que l’un d’eux a de nouveau été sauvagement violenté sur les berges du Rhône par un homme auquel il venait porter secours, le syndicat Sud a demandé à être reçu par le préfet du Rhône pour obtenir la mise en place des mesures promises par le ministère de l’Intérieur. Des actions destinées à améliorer la sécurité des pompiers lors de leurs interventions qui tardent visiblement à se concrétiser.

>> A lire aussi : Condamné pour avoir violenté et menacé des pompiers venus le secourir