Boursorama, ING Direct... Les banques en ligne restent les moins chères, selon «60 Millions de consommateurs»

CONSOMMATION A l’exception de la Macif et de la Banque Postale, le top 10 établi par le magazine «60 Millions de consommateurs» n’est occupé que par des banques en ligne...

20 Minutes avec AFP

— 

Le site internet de la banque en ligne Boursorama en février 2010.
Le site internet de la banque en ligne Boursorama en février 2010. — LOIC VENANCE / AFP

Pas de surprise cette année. Les banques en ligne restent encore et de loin les moins chères, selon un comparatif publié ce jeudi par le magazine 60 Millions de consommateurs. Boursorama, filiale de Société Générale, est la moins chère du marché, suivie par deux autres banques en ligne - ING Direct, du groupe néerlandais éponyme, et BforBank, du Crédit Agricole -, selon ce comparatif réalisé auprès de 130 établissements, parmi lesquels les antennes régionales de groupes comme les Banques Populaires.

A l’exception de l’offre bancaire d’un assureur - la Macif - et d’un établissement traditionnel - la Banque Postale -, le top 10 n’est occupé que par des banques en ligne.

La Banque postale bien placée

Cette domination des banques en ligne est logique puisque ces établissements proposent des frais courants quasiment nuls, de l’ordre d’une dizaine d’euros par an. Au risque de la rentabilité, puisque la quasi-totalité de ces banques tiennent actuellement des comptes dans le rouge.

>> A lire aussi : Les coûts facturés et les agios explosent pour les clients déjà en difficulté

Parmi les groupes traditionnels, 60 Millions salue non seulement les frais limités de la Banque postale, à quelque 230 euros incidents compris, face à des concurrents « étonnamment peu compétitifs » comme Société Générale et BNP Paribas, mais aussi un « effort particulier envers les clients qui restent rétifs au numérique ».

Orange Bank en fin de classement

Le comparatif du magazine de l’Institut national de la consommation (INC) fait toutefois état de différences marquées entre les banques en ligne en cas d’incidents. En recourant à un seul profil de client, avec des incidents fréquents et un découvert non autorisé pendant près d’un mois sur une année, le magazine a pu établir un classement entre ces banques en ligne.

>> A lire aussi : L’arrivée d’Orange Bank, une bonne nouvelle pour le consommateur?

Les trois premières du classement permettent de rester sous les 100 euros de frais par an. En revanche, Orange Bank, l’offre lancée par le géant des télécoms fin 2017 et encore peu évaluée par les comparatifs, ne se distingue guère en se classant sixième avec des frais d’incident de presque 150 euros.