Grève à Air France: 50% des vols long-courriers au départ de Paris annulés ce jeudi

TRANSPORTS La compagnie aérienne prévoit d’assurer au total « 75 % de son programme de vols compte tenu d’un taux de grévistes estimé à 28 % pour cette journée »…

H. B. avec AFP

— 

Des avions Air France - Illustration
Des avions Air France - Illustration — ERIC FEFERBERG / AFP

La journée de demain, jeudi, s’annonce difficile dans les airs. La quasi-totalité des syndicats d’Air France appellent pilotes, personnels de cabine et au sol à faire grève pour réclamer une augmentation générale de 6 %, une unité rare qui prend appui sur des résultats d’entreprise en forte hausse.

>> A lire aussi : Dix syndicats appellent à la grève pour réclamer une augmentation générale

L’ensemble des syndicats représentatifs chez les pilotes (SNPL et Spaf) et les hôtesses et stewards (SNPNC, Unsa-PNC et Unac), trois organisations au sol (CGT, FO et SUD) et trois non représentatives (Alter pour les pilotes, CFTC et SNGAF côté PNC) appellent à la grève. Le mouvement social de jeudi constitue un nouvel épisode de la négociation salariale 2018, close après deux séances houleuses.

Retards et annulations à prévoir

Côté trafic, retards et annulations sont à prévoir pour la journée de jeudi. Air France prévoit l’annulation jeudi de la moitié de ses vols long-courriers au départ de Paris. La compagnie aérienne prévoit d’assurer au total « 75 % de son programme de vols compte tenu d’un taux de grévistes estimé à 28 % pour cette journée », précise-t-elle dans un communiqué.

La compagnie précise également que « 75 % de ses vols moyen-courriers au départ et vers Paris-Charles de Gaulle » seront assurés, et « 85 % de ses vols court-courriers ». Par ailleurs, « des perturbations et des retards ne sont pas à exclure », met en garde la compagnie, qui indique que le programme de vols sera mis à jour 24 heures à l’avance. Air France indique qu’elle communiquera en temps réel l’état du trafic sur son site internet.

La direction souhaite éviter un nouveau « 5 octobre 2015 »

Un rassemblement est également prévu jeudi à 10h devant le siège de la compagnie à Roissy, où devait se tenir en parallèle un comité central d’entreprise (CCE) dédié principalement à l’analyse des résultats financiers 2017.

>> A lire aussi : Les salaires vont-ils augmenter (fortement) cette année?

La séance se tiendra finalement à Paris, ont appris les représentants du personnel mardi après-midi. Selon eux, la direction souhaite éviter un nouveau « 5 octobre 2015 », quand le CCE avait été envahi et le DRH d’alors, Xavier Broseta, agressé devant les caméras après l’annonce d’un possible plan social.