«Un homme sur deux est un agresseur»? «Non», réplique Marlène Schiappa à Caroline de Haas

MISE AU POINT « Mathématiquement, arithmétiquement, ce chiffre-là est faux », a-t-elle précisé…

20 Minutes avec AFP

— 

Marlene Schiappa le 16 février 2018 à Paris.
Marlene Schiappa le 16 février 2018 à Paris. — Ludovic MARIN / AFP

C’est non. Invitée à commenter la sortie polémique de la « militante féministe » Caroline De Haas, qui avait jugé qu’un homme sur deux ou trois était un agresseur sexuel, la secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa s’est inscrite en faux.

« Ce chiffre-là est faux. »

« D’aucune manière ça ne peut être un homme sur deux. Cela voudrait dire qu’il y a plus d’agresseurs sexuels que de femmes violées. Que tous les viols survenus seraient à chaque fois des viols en réunion. Mathématiquement, arithmétiquement, ce chiffre-là est faux. », a-t-elle ainsi expliqué sur le plateau de BFMTV ce dimanche soir.

>> A lire aussi : «Un homme sur deux ou trois est un agresseur»? La militante féministe Caroline de Haas balance des chiffres

« C’est inopérant et contre-productif de jeter en l’air des chiffres […]. Ou on a une parole construite étayée par des études et des recherches, ou alors on lance des interrogations et un grand débat public sur comment on peut quantifier […] Mais là, je trouve ça dangereux et cela brouille le message qu’on veut faire passer. », a-t-elle enfin indiqué.