VIDEO. Logement: La précarité énergétique touche un million de familles locataires

FROID Les Parisiens, les personnes aux revenus modestes et les locataires sont davantage susceptibles de souffrir du froid à leur domicile…

20 Minutes avec agence

— 

Illustration sur le chauffage.
Illustration sur le chauffage. — M.Libert/20 Minutes

Un million de foyers locataires de leur logement seraient victimes de précarité énergétique et seraient exposés au froid chez eux. Le phénomène touche beaucoup moins les familles vivant dans une habitation dont ils sont propriétaires. Ces dernières sont en effet 5 % à estimer avoir « souvent froid » à leur domicile, contre 20 % chez les locataires.

Disparités géographiques et financières

Face à ce type de précarité, il existe d’autres disparités, indique le baromètre Qualitel – Ipsos réalisé en mai et juin derniers et relayé ce jeudi par France Info. Ainsi, là où 47 % de l’ensemble des Français répondent avoir « parfois ou souvent » froid dans leur logement, le chiffre grimpe à 59 % à Paris.

>> A lire aussi : Logement collectif: Trouve-t-on son compte dans l’individualisation des frais de chauffage?

Outre les habitants de la capitale, les foyers aux revenus les plus modestes sont eux aussi davantage touchés par le phénomène. 57 % des personnes gagnant moins de 1.250 euros net chaque mois disent souffrir du froid, soit 18 points de plus que les Français rémunérés plus de 3.000 euros mensuels.

Un plan pour la rénovation des bâtiments

Face à ce problème, l’Etat a lancé une consultation dans le cadre de la future mise en place d’un plan pour la rénovation thermique des bâtiments. Elle se conclut jeudi prochain.

>> A lire aussi : Le chèque énergie de 150 euros en moyenne sera distribué à partir du 26 mars

Plusieurs associations, telles la Fondation Abbé Pierre ou le réseau Action climat déplorent, elles, qu’aucune des mesures envisagées n’implique une aide à ces foyers victimes de précarité énergétique.