Hauts-de-France: Quels sont les principaux litiges qui affectent les consommateurs ?

CONSOMMATION L’UFC-Que Choisir dévoile son palmarès des conflits concernant la consommation, en 2017…

Gilles Durand
— 
Illustration d'une facture.
Illustration d'une facture. — V. Wartner / 20 Minutes
  • L’UFC-Que Choisir dresse la liste des conflits qui ont opposé les habitants des Hauts-de-France avec des vendeurs.
  • Les services et équipements de la maison arrivent en tête du nombre de litiges.
  • Les contentieux liés à la rénovation sont en forte hausse depuis deux ans.

Un nombre de contentieux en hausse. En 2017, les neuf associations de l'UFC-Que Choisir de la région Hauts-de-France ont traité 3.917 litiges, contre 3.402 en 2016. Avec un peu plus de 1.000 litiges, les services et équipements de la maison arrivent en tête des problèmes rencontrés par les particuliers, devant le logement et la copropriété (617 litiges) et les opérateurs de télécommunications (585). Viennent ensuite les assurances (422), l’automobile et la moto (409), l’énergie et l’eau (341) puis les banques et organismes de crédit (324).

Rénovation énergétique, méfiance. Depuis deux ans, une forte recrudescence des litiges est liée aux démarchages pour les travaux de rénovation. « On s’occupe de pas mal de problèmes concernant l’installation de panneaux solaires, par exemple », explique Robert Bréhon, président régional d’UFC Que choisir. L’association évalue à plus de 17,3 millions d’euros le montant total du préjudice subi depuis 2007, soit près de 20.000 euros par dossier. Elle dévoile d’ailleurs une liste des entreprises particulièrement signalées.


SFR pointé du doigt. Plus de la moitié des conflits liés aux opérateurs de télécommunication concerne SFR. « Ce sont des cas qui impliquent les services techniques et de dépannage qui fonctionnent très mal, souligne l’UFC-Que Choisir. En clair, il manque un service après-vente efficace ».

La garantie qui fonctionne mal. Les services et équipement de la maison concentrent la majeure partie des plaintes. « Ce sont souvent des problèmes d’électroménager, comme les téléviseurs ou les machines à laver qui ont du mal à être réparé, note Robert Bréhon. Très souvent, les vendeurs refusent de faire jouer la garantie qui est pourtant légale. »