Accusation de viols: Tariq Ramadan se rendra en ambulance à la cour d'appel pour raison de santé

JUGEMENT Il souffre notamment d’une sclérose en plaques…

D. D.

— 

Tariq Ramadan, le 7 février 2016, à Lille.
Tariq Ramadan, le 7 février 2016, à Lille. — Michel Spingler/AP/SIPA

L’islamologue Tariq Ramadan se déplacera du centre pénitentiaire de Fleury-Mérogis à la cour d’appel de Paris sous escorte médicale, rapporte Le Parisien ce jeudi.

>> A lire aussi : VIDEO. Accusations de viols: Tariq Ramadan est maintenu en détention provisoire

Son état de santé se serait en effet fortement dégradé en détention, selon les informations du quotidien francilien. Incarcéré depuis le 1er février après sa mise en examen pour « viol » et « viol sur personne vulnérable », il doit être auditionné à 14 heures ce jeudi devant la chambre d’instruction.

Mis en examen le 2 février pour viols

L’homme souffrirait d’une sclérose en plaque et d’une maladie non identifiée. Le Parisien indique en outre que le juge des libertés et de la détention (JLD) avait estimé que l’état de santé de Tariq Ramadan n’était pas incompatible avec une détention. Cette situation aurait évolué et son état de santé se serait ainsi dégradé.

Le théologien musulman controversé a été mis en examen le 2 février pour viols et incarcéré au terme de deux jours de garde à vue. Visé par deux plaintes pour des faits qui auraient été commis en France en 2009 et 2012, il a été mis en examen pour viol et viol sur personne vulnérable.