L'Elysée décide de déménager la salle de presse hors du Palais

MEDIAS L’actuelle salle de presse deviendra « une salle de réunion » pour les conseillers de l’Elysée…

20 Minutes avec AFP

— 

Des journalistes travaillant dans la salle de presse de l'Elysée.
Des journalistes travaillant dans la salle de presse de l'Elysée. — PATRICK KOVARIK

Nouvelle attaque contre les journalistes ? La présidence de la République veut fermer d’ici l’été la salle de presse installée depuis 40 ans à l’intérieur de l’Elysée, pour la déménager dans une annexe, hors du Palais, a annoncé ce mercredi la conseillère communication d’Emmanuel Macron, Sibeth Ndiaye.

Jusqu’ici, les médias avaient accès à une salle de presse donnant sur la cour de l’Elysée à certaines occasions ( Conseils des ministres, réceptions de dirigeants étrangers…). Les agences de presse y avaient, elles, accès en permanence.

Cette décision a été prise « pour une raison fonctionnelle »

L’actuelle salle de presse deviendra « une salle de réunion » pour les conseillers de l’Elysée. Cette décision a été prise « pour une raison fonctionnelle », a ajouté Sibeth Ndiaye. Elle a reconnu qu’il s’agissait d’une « décision unilatérale, sans concertation ». « Il y a des privilèges qui tombent », selon le service de presse.

>> A lire aussi : Macron choisira les journalistes qui suivent ses déplacements

« Ce dont on peut discuter, c’est l’aménagement » de la nouvelle salle de presse, a souligné Sibeth Ndiaye. Interrogée sur le coût des travaux pour aménager cette salle, elle n’a pas été en mesure de répondre dans l’immédiat.

« Ne pas voir des symboles là où il n’y en a pas »

Emmanuel Macron a été « tenu informé » de cette décision et l’a « validée », a-t-elle dit. Dès son arrivée à l’Elysée, en mai, le chef de l’Etat avait souhaité le départ des journalistes de l’enceinte du Palais. L’Elysée avait remisé à l’été ce projet qui avait déclenché un tollé au sein des rédactions.

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a demandé à la presse, lors du compte rendu du Conseil des ministres, de « ne pas voir des symboles là où il n’y en a pas ». Il a lui aussi évoqué des raisons « très fonctionnelles » pour ce déménagement vers une salle qui permettra selon lui d’accueillir, « à 10 mètres à vol d’oiseau » de l’Elysée, davantage de journalistes, « dans de meilleures conditions ».

>> A lire aussi : Emmanuel Macron reproche à des journalistes de «s'intéresser trop à eux-mêmes»

La salle de presse de l’Elysée avait été installée à l’intérieur du Palais sous la présidence de Valéry Giscard d’Estaing et, en 1984, François Mitterrand l’avait transférée sur la cour d’honneur, dans un souci de transparence.