Saint-Valentin: La police nationale alerte sur les dangers du «sexting»

INTIMITE 2.0 Attention aux vidéos et photos que vous partagez...

C. Ape.

— 

L'emoji pêche très utilisé pour les sextos va retrouver sa forme sensuelle après le coup de gueule des internautes.
L'emoji pêche très utilisé pour les sextos va retrouver sa forme sensuelle après le coup de gueule des internautes. — Consortium Unicode/YouTude

Réfléchissez bien avant de sexter ! C’est le message envoyé par la police nationale en ce jour de Saint-Valentin.

Risques d’extorsion ou de harcèlement

Ce mercredi, sur Twitter, la police nationale a rappelé les dangers que pouvait représenter l’envoi « de photos ou des vidéos un peu sexys ou disons… "osées" à sa moitié ».

« Ce jeu dangereux vous expose à des risques tels que l’extorsion ou le harcèlement. Réfléchissez avant de cliquer ! », souligne la police nationale.

>> A lire aussi : Est-ce que le sexting change la sexualité des Français ?

Une pratique qui surprend certains internautes. « Je ne comprends même pas qu’on laisse entrer un téléphone portable dans une chambre à coucher quand on y rentre avec un amant ! », avance l’un d’eux.