Bretagne: Une commune vote contre l’ouverture d’un centre pour migrants

IMMIGRATION Les élus de Langourla dans les Côtes-d’Armor ont rejeté la proposition lors du conseil municipal...

J.G.
— 
Illustration d'un groupe de migrants à Calais.
Illustration d'un groupe de migrants à Calais. — M.Libert / 20 Minutes

La petite commune de Langourla dans les Côtes-d’Armor n’accueillera pas de centre d’accueil pour migrants. Ainsi en ont décidé les élus la semaine dernière lors d’un vote au conseil municipal avec 41 voix contre, 36 pour et deux abstentions, rapporte Ouest-France.

Les élus de la commune de Langourla dans les Côtes-d'Armor ont voté contre l'ouverture d'un centre d'accueil pour migrants.
Les élus de la commune de Langourla dans les Côtes-d'Armor ont voté contre l'ouverture d'un centre d'accueil pour migrants. - Maps4News

Porté par l’Association d’insertion sociale et professionnelle, le projet visait à accueillir des migrants dans une ancienne maison de retraite appartenant à la commune. Les élus ont finalement refusé cette proposition, préférant à la place un projet de création d’habitat partagé pour des personnes handicapées.

Le maire reçoit des messages d’insultes

Pour certains élus de la commune, la déception est de taille. D’autant que les discussions ont été vives, et parfois houleuses, autour de ce projet de centre pour migrants. « Je ne m’attendais pas à autant de haine et de véhémence », indique Michel Ulmer, le maire délégué, assurant avoir reçu des courriers anonymes et des tracts injurieux à la mairie et à son domicile. « Je vais déposer plainte », poursuit l’élu, cité par le quotidien.

>> A lire aussi : Gérard Collomb se dit «obligé de faire» un tri entre les migrants

Lors d’une réunion sur le projet, des témoins déclarent également avoir entendu « des propos peu démocratiques et très insultants et menaçants ».