Pas-de-Calais: Les violences sexuelles en forte augmentation en 2017

SECURITE Le préfet du Pas-de-Calais a livré les chiffres de la délinquance pour l’année écoulée…

Mikael Libert

— 

Le Pas-de-Calais livre les chiffres de la délinquance pour 2017.
Le Pas-de-Calais livre les chiffres de la délinquance pour 2017. — M. Libert / 20 Minutes

C’est un bilan mitigé Ce lundi, la préfecture du Pas-de-Calais a dévoilé le « bilan 2017 de la délinquance et de l’insécurité routière ». Le fait notable est l’augmentation significative des violences sexuelles.

Près de 14.000 victimes de violences intra-familiales

C’est le gros point noir. En 2017, les services de police et de gendarmerie du Pas-de-Calais ont enregistré 1.176 faits de violences à caractère sexuel contre 1.114 en 2016. Soit une augmentation de 5,57 %. A cela, il faut ajouter la hausse des violences physiques non crapuleuses (+0,88 %) et des menaces de violences (+1,99 %). Selon la préfecture, ces indicateurs « concernent essentiellement le cercle familial ou proche de la famille, notamment en raison de la sur-consommation d’alcool ». En 2017, 13.839 personnes ont été victimes de violences intra-familiales dans ce département.

>> A lire aussi : Une femme abattue de plusieurs balles dans le dos à Arras, son ex-compagnon en garde à vue

L’autre augmentation notable concerne les infractions économiques et financières (hors droit du travail) qui bondissent de 6 %. Mais ce n’est pas l’apanage du département puisque les chiffres nationaux comptent 5,51 faits pour 1.000 habitants en France contre 4,17 faits pour 1.000 habitants dans le Pas-de-Calais.

La bonne nouvelle vient de la baisse très nette du nombre de cambriolages (-6,03 %) avec une moyenne près d’un point au-dessous de la moyenne nationale. A noter que les vols et dégradations chutent de 7,23 % et que les atteintes aux véhicules baissent de 8,43 %.

Baisse notable de la mortalité routière

Au niveau de la sécurité routière, les indicateurs sont au vert. La préfecture constate une baisse de 4 % des accidents corporels et une baisse de 3 % des accidents mortels. Le nombre de personnes tuées sur les routes du Pas-de-Calais passe de 67 en 2016 à 64 en 2017, soit une baisse de 4 %.

>> A lire aussi : La limitation de vitesse à 80 km/h sur le réseau secondaire, une mesure efficace?

Néanmoins la moyenne d’âge des victimes de la route baisse. La mortalité des 18-24 ans représente 23 % des tués (19 % en 2016) alors que la catégorie d’âge des 25-44 ans connaît une chute de la mortalité routière de 29 %. La principale cause des accidents mortels est la vitesse (41 % des cas), juste avant l’alcool (19 %).