Cinq infos dans le retro : L'or aux JO pour Perrine Laffont, affaire Fiona, Islam de France et Crash en Russie

ACTU Les informations qu'il ne fallait pas rater ce week-end...

Anne Kerloc'h

— 

Perrine Laffont a remporté la médaille d'or en ski de bosses lors des JO de Pyeongchang, le 11 février 2018. Lancer le diaporama
Perrine Laffont a remporté la médaille d'or en ski de bosses lors des JO de Pyeongchang, le 11 février 2018. — LOIC VENANCE / AFP

1-Perrine Laffont, championne olympique en ski de bosses

Une première médaille française. La Pyrénéenne Perrine Laffont a remporté l’or en ski de bosses, ce dimanche, lors des JO de Pyeongchang. Elle a réussi une dernière manche de folie, avant de voir sa rivale canadienne Andi Naude partir à la faute. « C’est juste fou. Je l’ai rêvé tellement de fois, je me le suis imaginé tellement de fois, je l’ai visualisé tellement de fois et puis j’ai souffert aussi tellement pour ça aussi. » a confié la championne à nos envoyés spéciaux.

 

L’info en plus. Maousse déception pour Martin Fourcade au Biathlon. Le porte-drapeau français a fini 8e du sprint après une séance de tirs spectaculairement raté. A lire ici

2-Affaire Fiona :  20 ans de réclusion pour Cécile Bourgeon et Berkane Makhlouf

Cécile Bourgeon, la mère de la petite Fiona et son ancien compagnon, Berkane Makhlouf, ont été condamnés en appel à vingt ans de réclusion criminelle par la cour d’assises de la Haute-Loire, pour violences volontaires ayant entraîné la mort de la fillette sans intention de la donner, en mai 2013.

Les jurés ont ordonné le « retrait total » de l’autorité parentale de Cécile Bourgeon, mère de deux enfants âgés de 5 et 7 ans aujourd’hui, dont la petite sœur de Fiona.

>> A lire aussi : Affaire «Fiona»: Pourquoi Cécile Bourgeon a-t-elle été condamnée à 20 ans de réclusion?

En première instance, Cécile Bourgeon avait été acquittée des faits criminels et condamnée à cinq ans de prison pour des seuls délits parmi lesquels la non-assistance à personne en danger ou le recel de cadavre.

L’info en plus : un nouveau procès aura-t-il lieu en raison de « l’affaire de l’apéritif » ?  A lire ici

3-Macron veut organiser l'Islam de France

Le président de la République Emmanuel Macron veut « poser les jalons de toute l’organisation de l’islam de France » au « premier semestre 2018 », assurant dans un entretien avec le Journal du Dimanche qu’il va « continuer à consulter beaucoup ».

« Ma méthode pour progresser sur ce sujet, c’est d’avancer touche par touche », a déclaré le chef de l’Etat à l’hebdomadaire.

L’info en plus : financement des mosquées, formation des imams, concordat… quelles

sont les pistes étudiées ? A lire ici

4-Crash d'un avion de ligne en Russie : aucun survivant

Il n’y a aucun survivant. Un avion de ligne russe avec 71 personnes à bord s’est écrasé près de Moscou dimanche peu après avoir décollé de l’aéroport Domodedovo de la capitale russe, ont indiqué les médias russes.

L’appareil Antonov An-148 avait décollé en direction d’Orsk, une ville de l’Oural. Il s’est écrasé dans le district Ramensky de la région de Moscou. Selon les agences russes, 65 passagers et six membres d’équipage se trouvaient à bord. « Tous sont morts », a déclaré dimanche en fin d’après-midi le parquet de Moscou.

4-#MosqueMeeToo, des musulmanes dénoncent les agressions sexuelles à la Mecque

La parole se libère. Dans le monde entier. Le hajj, qui doit avoir lieu fin août, est l’objet d’un mot-dièse apparu sur les réseaux sociaux depuis cette semaine : #MosqueMeToo (#MosquéeMoiAussi) sert à dénoncer les cas de harcèlements et d’agressions sexuelles qui ont lieu lors de ce pèlerinage, cinquième pilier de l’Islam, qui rassemble plus de deux millions de personnes chaque année en Arabie saoudite. Suite à plusieurs posts témoignants de faits graves, #MosqueMeToo a été lancé en début de semaine par une journaliste américano-égyptienne, Mona Eltahawy, qui avait raconté avoir été agressée à 15 ans, lors de son pèlerinage en 1982. Elle a pris pour modèle pour son mot-dièse le fameux #MeToo qui avait accompagné les témoignages de femmes dans la foulée de l’affaire Harvey Weinstein.