Le Parlement européen souhaite supprimer le changement d'heure

VIE QUOTIDIENNE Près de 510 millions d’Européens, parmi lesquels 67 millions de Français, seraient ainsi concernés…

H. B.

— 

Illustration du changement d'heure.
Illustration du changement d'heure. — Charlie Riedel/AP/SIPA

Va-t-on enfin abandonner le changement d’heure ?  Les députés européens ont réclamé ce jeudi une « évaluation » détaillée du système de changement d’heure, qui pourrait aboutir à sa révision, après avoir longuement débattu de l’intérêt ou non de maintenir ces modifications horaires semestrielles.

Par 384 voix pour (153 voix contre), les parlementaires, réunis en session plénière à Strasbourg, ont demandé à la Commission européenne de « lancer une évaluation complète » du système et, si nécessaire, de « présenter une proposition pour la réviser ». Près de 510 millions d’Européens, parmi lesquels 67 millions de Français, seraient ainsi concernés.

« Des effets négatifs sur la santé des êtres humains »

« De nombreuses études, si elles n’aboutissent pas à des conclusions définitives, ont indiqué l’existence d’effets négatifs sur la santé des êtres humains » de ces décalages d’une heure intervenant les derniers week-ends de mars et d’octobre, soulignent les eurodéputés.

« La directive actuelle, entrée en vigueur en 2001, fixe pour l’ensemble de l’UE une date et une heure harmonisées pour le début et la fin de la période de l’heure d’été, l’objectif étant d’aider le marché intérieur à fonctionner de façon efficace », rappellent-ils dans un communiqué.

>> A lire aussi : Quelles sont les conséquences du changement d'heure?

Le changement d’heure a été mis en place en France, en 1976 au début du quinquennat de Valéry Giscard-d’Estaing. Il était destiné à réaliser des économies d’énergie en passant à l’horaire d’été au début du printemps avant de basculer en horaire d’hiver le dernier dimanche d’octobre.

Le prochain changement d’heure aura lieu dans la nuit du samedi 24 au dimanche 25 mars.