Toulouse: Journée noire mercredi, tout ce qu'il faut savoir sur les blocages des agriculteurs

MOBILISATION Après l’A68 lundi, l’A64 et les accès à l’aéroport mardi, les agriculteurs s’apprêtent à bloquer l’A61 ce mercredi et une partie de la Ville rose…

Beatrice Colin

— 

Lors de la manifestations des agriculteurs en centre-ville de Toulouse le 31 janvier 2018.
Lors de la manifestations des agriculteurs en centre-ville de Toulouse le 31 janvier 2018. — B. Colin / 20 Minutes
  • Les agriculteurs d’Occitanie ont rendez-vous ce mercredi au ministère de l’Agriculture pour aborder la question de la carte des zones défavorisées, au cœur de la mobilisation.
  • La Ville rose mais aussi Montauban feront à nouveau l’objet de nombreux blocages.

Une journée noire s’annonce ce mercredi à Toulouse, et ce n’est pas à cause de la neige. Les agriculteurs d’Occitanie ont en effet décidé de ne rien lâcher et continuent à perturber la circulation un peu partout autour de Toulouse et Montauban pour maintenir la pression sur le gouvernement.

Ce mercredi, alors que leurs représentants syndicaux sont à Paris pour négocier avec leur ministre de tutelle, ils bloqueront à nouveau plusieurs endroits stratégiques de la Ville rose pour demander une révision de la future carte des zones défavorisées.

L’A61 bloquée, mais aussi l’A66

Après avoir bloqué l’A64 dimanche soir et mardi toute la journée entre Capens et Le Fauga, ce mercredi les tracteurs devraient se retrouver du côté de l’A61, au niveau de Villefranche-de-Lauragais.

La préfecture annonce leur présence dans le sens Narbonne-Toulouse. Sur la D813 (ex RN 113), la circulation risque aussi d’être très difficile.

Tôt dans la matinée, les exploitants agricoles se sont aussi donné rendez-vous au péage de Nailloux, sur l’A66, au seuil de Naurouze, entre Villefranche-de-Lauragais et Castelnaudary et du côté de Pins-Justaret, non loin de la jonction vers l’A64.

Circulation compliquée sur le périph et en ville

Depuis vendredi dernier, les agriculteurs ont annoncé qu’ils reviendraient dans le centre-ville toulousain mercredi, jour où ils sont reçus à Paris par Stéphane Travert.

La circulation sera donc difficile dans le quartier Saint-Etienne, qui sera bouclé pour éviter que les exploitants agricoles puissent accéder avec leur engin et leur fumier jusqu’à la préfecture de Haute-Garonne. La rue de Metz devrait être inaccessible toute la journée.

Par ailleurs, comme mardi, des actions imprévues peuvent avoir lieu sur le périphérique. L’aéroport, dont les accès ont été bloqués ponctuellement mardi ainsi que ceux d’Airbus, appelle donc ses voyageurs à prendre leurs précautions.

Montauban sans rocade ni transport scolaire

Pour Montauban, les jours se suivent et se ressemblent. Depuis plus d’une semaine la rocade de Montauban, l’A20, est complètement fermée au nord de la capitale du Tarn-et-Garonne par les agriculteurs qui se relaient nuit et jour sur les accès à l’autoroute.

Des agriculteurs mènent une opération de blocage au niveau du rond-point de la sortie 60 de l'autoroute A20, au nord de Montauban, le 6 février 2018.
Des agriculteurs mènent une opération de blocage au niveau du rond-point de la sortie 60 de l'autoroute A20, au nord de Montauban, le 6 février 2018. - Camille C. / 20 Minutes

Ce mercredi, en prévision de nouveaux blocages dans le Tarn-et-Garonne, notamment du côté de Castelsarrasin, les transports scolaires sont purement et simplement annulés sur ce département.