Savoie: La famille de la fillette de 3 ans morte de la grippe porte plainte

SANTE L’enfant est décédée dans la nuit du 29 au 30 janvier aux urgences de l’hôpital d’Aix-les-Bains…

E.F.

— 

Vaccination d'un patient contre la grippe.
Vaccination d'un patient contre la grippe. — PHILIPPE HUGUEN / AFP

Ils sont animés par la seule volonté de comprendre ce qui a conduit à la mort de leur enfant. La famille de la petite fille de 3 ans, décédée de la grippe aux urgences d’Aix-les-Bains en Savoie, dans la nuit du 29 au 30 janvier, a décidé de porter plainte, selon France Bleu Pays de Savoie.

La veille de son décès, les parents de l’enfant avaient conduit la petite dans une maison médicale d’Aix-les-Bains, où le diagnostic de la grippe avait été établi. Les journées de dimanche et lundi s’écoulent ensuite presque normalement, selon les grands-pères de l’enfant, qui témoignent aujourd’hui au nom des parents de la victime. La fillette est malade, mais elle joue normalement avec sa maman lorsqu’elle ne dort pas, expliquent-ils.

>> A lire aussi : Savoie: La grippe tue une fillette de 3 ans à Aix-les-Bains

Son état de santé empire dans la nuit

Dans la nuit de lundi à mardi, son état de santé se dégrade. L’enfant est prise de vomissements, de diarrhées et fait de gros pics de fièvre. Sa respiration est haletante, selon ses proches. Sa mère appelle alors le Samu et expose la situation. À l’autre bout du fil, l’opérateur aurait estimé qu’il n’y avait pas d’urgence et que les parents pouvaient attendre le lendemain matin, ajoute la famille.

La mère de famille décide tout de même d’emmener sa fille aux urgences en pleine nuit. Une heure après son admission, la petite décède. Suite à ce drame, sa famille veut désormais comprendre ce qui a conduit à la mort de l’enfant, «s’il y a eu des fautes ou des négligences».

Les bandes enregistrées au Samu ont été saisies

Lundi, la direction du centre hospitalier métropole Savoie a indiqué dans un communiqué que « l’équipe médicale et soignante des urgences d’Aix-les-Bains, qui a tenté de sauver la fillette âgée de trois ans dans la nuit de lundi à mardi dernier, est très touchée par ce drame.»

«Pour l’heure, la direction de l’hôpital ne dispose d’aucune information sur les causes exactes du décès de l’enfant et reste dans l’attente des conclusions de l’autopsie réalisée. Par ailleurs, à ce stade de la procédure, les bandes enregistrées au SAMU ont été saisies et dès lors, on ne peut y faire référence », a-t-elle ajouté, précisant avoir proposé une rencontre à la famille de la jeune victime.