Les infos immanquables du jour: Le procès de Salah Abdeslam, le sexisme dans la Silicon Valley et l'affaire Ramadan en Suisse

ACTU Ce qu’il ne fallait pas manquer dans l’actualité de ce lundi 5 février…

Armelle Le Goff

— 

Ouverture du procès de Salah Abdeslam à Bruxelles, le 5 février 2018.
Ouverture du procès de Salah Abdeslam à Bruxelles, le 5 février 2018. — AFP

Que vous soyez à Saint-François-Longchamps ou à Quiberon, c’est l’heure des immanquables.

L’article le plus lu du jour : Procès de Salah Abdeslam: Le Français refuse de répondre aux questions du tribunal

Salah Abdeslam, seul membre encore en vie des commandos djihadistes qui ont attaqué Paris le 13 novembre 2015, jugé à Bruxelles dans un autre dossier, a exprimé ce lundi, dès le début de ce procès son refus de répondre aux questions. Salah Abdedslam, barbu et vêtu d’une veste gris clair et d’un pantalon noir, n’a pas souhaité répondre aux questions du tribunal ou décliner son identité. « Je ne souhaite pas répondre », a-t-il dit, refusant même de se lever à l’invitation de la juge qui préside les débats, Marie-France Keutgen. Il a aussi fait savoir par le biais de son avocat qu’il souhaitait qu’aucune image de lui ne soit prise par les médias. Un article d'Hélène Sergent à lire dans son intégralité par ici.  

 

L’article le plus partagé du jour : «Brotopia»: Orgies, drogues et misogynie… La part obscure de la Silicon Valley

Le sexisme de la Silicon Valley dépasse de loin le problème de la sous-représentation des femmes dans le milieu des nouvelles technologies. Les accusations de harcèlement sexuel de Susan Fowler, une ancienne ingénieure de chez Uber, avaient provoqué un premier tremblement de terre en 2017. La réplique est attendue ce mardi avec la parution de Brotopia : Breaking Up the Boys' Club of Silicon Valley d’Emily Chang, une journaliste de chez Bloomberg TV, dont les bonnes feuilles publiées dans Vanity Fair début janvier, exposaient la face cachée de la Silicon Valley, sa culture sexiste et ses orgies sexuelles où la drogue coule à flots. « Pendant que les hommes s’envoient en l’air, les femmes se font avoir [«while men get laid, women get screwed »], écrit-elle en guise d’introduction de cet extrait d’une dizaine de pages. Retour sur un livre qui s’annonce déjà comme un électrochoc. Un #Metoo chez les Gafa ?  Quelques réponses par ici. 

L’article le plus à lire du jour : Comment l'affaire Ramadan a fait surgir les témoignages de ses anciennes élèves en Suisse

L’affaire Ramadan a un écho particulier en Suisse, où le théologien a enseigné dans le secondaire dès les années 1980. Visé par deux plaintes, Tariq Ramadan a été mis en examen vendredi à Paris pour viol en 2012 et viol en 2009 sur une personne vulnérable, a-t-on appris de source judiciaire. Depuis plusieurs semaines, les médias suisses révélaient les témoignages de jeunes femmes affirmant avoir été abusées, lorsqu’elles étaient mineures pour certaines, par l’enseignant. Plus d'infos par ici.