Gers: Après la suspicion de deux cas de grippe aviaire, 10.800 canards abattus

VIRUS En fin de semaine dernière, les autorités sanitaires ont procédé à l’abattage de plus de 10.000 canards dans le Gers après la suspiscion de deux cas de grippe aviaire…

Béatrice Colin

— 

Deux exploitations du Gers ont été touchés par le virus H5N3.
Deux exploitations du Gers ont été touchés par le virus H5N3. — Pat Little/AP/SIPA

Depuis deux ans, les éleveurs de palmipèdes du sud-ouest sont régulièrement touchés par la grippe aviaire. Cela a été à nouveau le cas en fin de semaine dernière dans le Gers.

Deux exploitations de Sainte-Dode et Sarraguzan, deux communes à mi-chemin entre Auch et Tarbes, ont dû abattre préventivement leurs canards après la suspicion de la présence du virus H5N3 a indiqué la préfecture du Gers. Soit au total 10.800 bêtes.

Faiblement pathogène

Ce sont les auto-contrôles professionnels rendus obligatoires depuis le 1er décembre 2017 qui ont permis de détecter la présence du virus influenza aviaire de type H5N3.

De manière préventive, « une zone de restriction de mouvements de 3km autour de ces élevages a en outre été mise en place par la Préfète du Gers, soit 6 communes concernées. Afin d’éviter d’éventuelles contaminations d’autres élevages, les sites ont été dépeuplés sur place », indiquent les services de l’Etat , pour qui cette souche n’a pas de caractère exceptionnel ou alarmant. Ils sont sans lien avec le H5N1 et le H5N8, beaucoup plus virulents, à l’origine des abattages massifs de 2016 et 2017, ainsi que du vide sanitaire qui s’en était suivi.

Les résultats des analyses ont montré que le virus était faiblement pathogène. Le périmètre a donc été réduit à 1 km autour des deux sites vendredi dernier.

Un autre élevage sous surveillance

« Sur plus de 1 000 auto contrôles de lots d’animaux dépistés dans 32 départements, 3 ont été positifs pour H5, soit un taux de positivité de 0,3 %. Les virus identifiés ont tous été confirmés faiblement pathogènes. Une suspicion, en date du 31 janvier, de même nature concernant un élevage proche du précédent (10 200 canards) est traitée selon les mêmes modalités. Les résultats des analyses sont attendus à la fin de la semaine », indique la préfecture du Gers.

>> A lire aussi : Morbihan: 25.000 canards vont être abattus après la détection de trois cas de grippe aviaire

Trois élevages de canards situés sur les communes d’Arzal, de Pluméliau et de Sérent dans le Morbihan ont aussi été touchés par un virus faiblement pathogène et 25.000 canards doivent être abattus ont indiqué les autorités dimanche.