Oise: Un cerf acculé dans un village par des chasseurs à courre

CHASSE Traqué par des chasseurs et leurs chiens, l’animal a eu la vie sauve grâce au maire de la commune…

Mikael Libert

— 

Le cerf a trouvé refuge dans la ville (illustration).
Le cerf a trouvé refuge dans la ville (illustration). — Jö/action press/Shutter/SIPA

Il remporte le totem d’immunité. Samedi, un cerf s’est a trouvé refuge dans la ville de Pont Sainte-Maxence, dans l’Oise. Traqué par des chasseurs à courre, l’animal a finalement été épargné grâce au maire. Relâché dans la nature avec une marque, le rescapé ne devrait plus pouvoir être chassé.

Le maire envisage de porter plainte

En milieu d’après-midi, samedi, les habitants de la petite commune de l’Oise ont pu voir déambuler dans leurs rues un cerf paniqué. Selon le maire de Pont Sainte-Maxence, Arnaud Dumontier, de nombreux témoignages d’habitants assurent que l’animal avait à ses trousses une meute de chiens jusqu’au cœur de la ville. Une infraction relevée par l’élu qui avait « pris un arrêté municipal strict » et qui l’autorise à « envisager fortement d’engager des poursuites », a-t-il déclaré sur Twitter.

Alerté, le maire a donc décidé d’empêcher les chasseurs d’achever le cerf. Les gendarmes ainsi que les pompiers ont été prévenus. Selon le Service départemental d’incendie et de secours (SDIS) de l’Oise, l’animal était blessé à une patte. L’équipe cynotechnique et le vétérinaire des pompiers ont pris la situation en mains.

>> A lire aussi : Des habitants sauvent un cerf blessé lors d’une chasse à courre

A l’aide d’un fusil hypodermique, une fléchette anesthésiante a été tirée sur le cerf : « La première fléchette n’a pas permis d’immobiliser l’animal, soumis au stress dû au nombre de badauds à proximité. Il a pris la fuite jusqu’au centre-ville », a déclaré le SDIS 60 sur Facebook.

>> A lire aussi : Chasse à courre, Nicolas Hulot dénonce une «pratique d’une autre époque»

Le deuxième tir a été le bon et l’animal s’est endormi. Après une injection d’antibiotiques pour sa blessure, les pompiers ont transporté le cerf jusque dans la forêt et l’ont relâché. « Il est maintenant en forêt, vivant et superbe ! Un peu groggy quand même. Bravo à tous ! », s’est félicité le maire de la commune.