Manifestation des agriculteurs: Blocage de l’A62 vers Montauban et opération escargot dans l’Aude

SOCIETE Les manifestations d’agriculteurs se multiplient dans le Tarn-et-Garonne, le Lot et l’Aude pour la révision de la carte des zones défavorisées. La circulation est très difficile…

Beatrice Colin

— 

Des agriculteurs manifestent sur le périphérique de Toulouse, le 31 janvier 2018.
Des agriculteurs manifestent sur le périphérique de Toulouse, le 31 janvier 2018. — Ph. F.

Ils avaient promis qu’ils maintiendraient, ils tiennent parole. Plusieurs centaines d’agriculteurs continuent à maintenir la pression en Occitanie face au gouvernement pour qu’il revoie sa position sur le projet de révision de la carte des «zones défavorisées» qui permettent l’octroi de certaines aides.

Malgré la tenue d’une réunion ce mercredi au ministère de l’Agriculture et la promesse d’une nouvelle rencontre mercredi prochain, les exploitants agricoles ont décidé de maintenir les blocages, notamment dans le Tarn-et-Garonne.

Difficultés de circulation sur l’A20, l’A62 et l’A61

Après avoir réalisé des barrages sur des ponts qui enjambant la Garonne, ils ont maintenu le blocage de la rocade de Montauban (A20), paralysée depuis plusieurs jours par le mouvement.

Des manifestants ont aussi bloqué l’A62, qui assure la liaison entre Toulouse et Montauban, puis Bordeaux. A Agen, mais aussi au sud de Montauban. Les automobilistes étaient invités à 17h, à sortir à Eurocentre, et leur temps de parcours était doublé.

La mobilisation a atteint ce vendredi l’Aude. A Carcassonne, plusieurs dizaines de tracteurs se sont dirigées vers la préfecture où des kilos de fumier ont été déversés et enflammés. Une opération escargot était en cours en fin de journée sur l’A61 entre Carcassonne et Castelnaudary.

En Occitanie, plus de 1.000 communes pourraient être retirées de la carte des zones défavorisées, ce qui pour certains agriculteurs représente une perte de 6.000 à 12.000 euros par an.