Strasbourg: Le préfet n'imagine pas les contrôles à l'entrée du prochain marché de Noël supprimés

SECURITE Interrogé au sujet de la sécurisation du marché de Noël de Strasbourg à l’occasion de ses vœux à la presse, le préfet du Bas-Rhin n’a pas semblé imaginer un assouplissement des contrôles cette année…

B.P.

— 

Un gendarme mobile à l'entrée du centre-ville de Strasbourg pour le marché de Noël.
Un gendarme mobile à l'entrée du centre-ville de Strasbourg pour le marché de Noël. — B. Poussard / 20 Minutes.

A Strasbourg, c’est (presque) toujours Noël. L’affirmation s’est encore une fois vérifiée ce vendredi matin lors des (tardifs) vœux du préfet du Grand Est (et du Bas-Rhin) Jean-Luc Marx à la presse, où une question sur le dispositif de sécurisation du marché de Noël s’est invitée en vue des prochaines éditions du grand événement.

« Pourquoi les menaces baisseraient dans les mois à venir »

Pourrait-on notamment imaginer un assouplissement des contrôles à l’entrée de la Grande-Ile en décembre 2018 ? Des habitants du centre-ville le réclament. Le maire de la ville s’est même récemment interrogé là-dessus. Si l’heure est encore avancée, le préfet, lui, semble avoir du mal à le visualiser :

Je ne vois pas, dans un avenir proche, les conditions remplies au niveau de la situation internationale pour envisager de supprimer éventuellement ces contrôles et assouplir ces mesures. Je ne vois pas pourquoi les menaces baisseraient dans les mois à venir.