Jean-Pierre Chevènement veut donner «un coup de pouce à l'islam»

RELIGION L’ancien ministre de l’Intérieur souhaite « favoriser l’émergence en France d’un islam cultivé qui sera la meilleure réponse à l’idéologie fruste et brutale du salafisme »...

C. Ape.

— 

Jean-Pierre Chevènement
Jean-Pierre Chevènement — Francois Mori/AP/SIPA

Jean-Pierre Chevènement, le président de la fondation pour l’islam de France, a dévoilé dans les colonnes du Parisien ses idées pour organiser l’islam de France.

L’ancien ministre de l’Intérieur souhaite « favoriser l’émergence en France d’un islam cultivé qui sera la meilleure réponse à l’idéologie fruste et brutale du salafisme ».

Que soit créée une université pour former les imams

Pour se faire, il suggère que soit créée une université pour former les imams. Pour la financer, Jean-Pierre Chevènement propose une taxe sur le halal pour remplacer les financements étrangers. « Une redevance ou une contribution volontaire à une association cultuelle permettrait de payer convenablement les imams et de les inciter à faire des études longues, comme cela est le cas pour les curés, les pasteurs, les rabbins qui sont formés à bac +5 », a-t-il souligné.

>> A lire aussi : Pourquoi Emmanuel Macron est aussi discret sur la question de la laïcité

Sur une université financée par de l’argent public, Jean-Pierre Chevènement estime que « le principe de séparation posé par la loi de 1905 ne doit pas être interprété de manière telle qu’il devienne un obstacle à l’organisation d’un culte musulman conforme aux principes républicains ».