Loire-Atlantique: Rangez votre pouce, il y a désormais des panneaux pour l'auto-stop

TRANSPORTS Le conseil départemental lance une expérimentation pour un an…

J.U.

— 

Auto-stoppeur (illustration)
Auto-stoppeur (illustration) — © Paul Pascal_Département de Loire-Atlantique

Plus besoin de pancarte, ni de sortir les mains de vos poches. Depuis ce jeudi, le département de Loire-Atlantique teste un nouveau dispositif pour « accompagner de façon pragmatique et originale » la pratique de l'auto-stop. Quatre « points stop » ont été installés dans le pays d’Ancenis, à l’est de Nantes.

Concrètement, il s’agit de panneaux qui visent à « faciliter voire inciter à la pratique ». D’abord, ils ont été implantés le long de routes départementales très fréquentées et où l’auto-stop est déjà pratiqué (RD 923 et RD 723 en sortie des agglos d’Ancenis, Saint-Géréon et Loireauxence). Ils sont positionnés « sur un accotement large et stabilisé » pour améliorer la sécurité des auto-stoppeurs. Le nom de plusieurs destinations sont même affichées sur des panneaux suspendus : l’utilisateur n’a plus qu’à choisir la sienne, et attendre !

Boîtier de satisfaction

L’objectif du département, qui a déjà un bon bilan en matière de covoiturage avec 200 aires labellisées et 15 000 trajets effectués, est aussi d’avoir une meilleure visibilité sur ce mode de déplacement. Les quatre points stop sont d’ailleurs dotés de boîtiers de satisfaction qui permettront de sonder chauffeurs et auto-stoppeurs sur leur utilisation. Cette expérimentation doit durer un an.