VIDEO. Toulouse: Le ministre de l'Education envoie une équipe de choc au lycée Gallieni, gangréné par la violence

SOCIETE Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Education, a répondu à l’appel de détresse des professeurs du lycée Gallieni de Toulouse, où les violences se multiplient. Il envoie une équipe de choc dès ce mercredi…

H.M.
— 
Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer
Le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer — STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

« La force doit être du côté du droit ». Voilà la méthode pédagogique choisie par Jean-Michel Blanquer, le ministre de l’Éducation nationale, pour remettre de l’ordre aulycée Gallieni de Toulouse​, où les professeurs se sentent impuissants devant la banalisation des violences.

Au micro d’Europe 1 ce mercredi, le ministre, a annoncé l’arrivée « d’un personnel de direction expérimenté sur le terrain », sans dire précisément si le proviseur de l’établissement était du même coup remplacé.

Depuis le début de la fronde des professeurs, début janvier, une équipe d’inspecteurs généraux a été envoyée sur place. Ils ont rendu leur rapport lundi. Et ce dernier a « profondément scandalisé » Jean-Michel Blanquer. Le ministre reproche à l’équipe actuelle ne pas avoir assez systématiquement sanctionné les dérives de certains élèves.

La mission de cette équipe de choc sera donc de juguler les violences quotidiennes dénoncées par les professeurs et de mettre fin à un certain « laxisme » dans les sanctions disciplinaires infligées aux élèves.

Le lycée Gallieni accueill 950 élèves. Certaines filles se font dicter leur conduite par leurs camarades. D'autres élèves sont parfois interdits de cafétéria parce qu'ils ne font pas partie de la bonne bande...