Tribunes d'hommes solidaires de #MeToo: Et vous, les hommes, que pensez-vous de ce mouvement?

VOUS TEMOIGNEZ Alors que depuis des mois, la libération de la parole, et ses contradicteurs, est portée par les femmes, deux tribunes d'hommes viennent dire leur soutien à #MeToo...

Oihana Gabriel

— 

Illustration d'un homme et d'une femme qui se tiennent la main.
Illustration d'un homme et d'une femme qui se tiennent la main. — Pixabay

Pendant des mois, ils se sont tus. Souhaitant laisser la parole, trop longtemps confisquée, aux premières concernées : les femmes, qui depuis le lancement du mouvement #metoo dénoncent le harcèlement sexuel et les agressions dont elles sont parfois victimes. Mais certains hommes, titillés par la tribune des 100 femmes qui défendait la « liberté d’importuner » ont décidé d’afficher leur solidarité au mouvement #MeToo.

>> A lire aussi : #MeToo : Les hommes peuvent-ils jouer un rôle dans le combat des femmes contre les « porcs » ?

Deux tribunes concomitantes viennent changer la donne. Une première, publiée lundi, dans le Nouveau Magazine littéraire, signée par son directeur de la rédaction, Raphaël Glucksmann et le réalisateur Michel Hazanavicius. Ils expliquent cette prise de position : « Pour affirmer que, loin de nous angoisser, ce mouvement d’émancipation nous réjouit car il ne s’agit pas d’une révolte des femmes contre les hommes mais d’un combat commun contre les injustices faites aux femmes. » Et lancent un nouveau mot d’ordre et mot dièse : #wetoo.

>> A lire aussi : «Le groupe de Deneuve»: La star française érigée en leader des anti-#metoo dans les médias anglo-saxons

« Des hommes solidaires de #MeToo »

Un parti pris amplifié par une deuxième tribune, publiée ce mardi dans Le Monde, intitulée « Des hommes solidaires de #metoo ». Des médecins, politiques, réalisateurs, universitaires, expriment leur soutien clair à ce mouvement : « Si nous prenons la parole, c’est pour exprimer notre souhait que ce mouvement continue de s’amplifier et qu’il transforme plus profondément encore la société. Car il est peut-être l’impulsion décisive dont nous avons tant besoin pour délivrer les relations femmes-hommes des carcans et des rôles codifiés. »

Un message qui critique clairement la tribune des 100 femmes : « Contrairement à ce que certains ont voulu affirmer, le mouvement #metoo n’est en aucun cas l’expression d’un « puritanisme » ni d’une « haine des hommes ». »

>> A lire aussi : Catherine Deneuve assume la tribune polémique mais présente «des excuses» aux victimes

Depuis des mois maintenant ce débat sur les violences sexuelles, les privilèges masculins, les rapports hommes-femmes divisent et animent sans doute vos dîners. Et vous les hommes, que pensez-vous de ce mouvement ? Et de cette prise de parole des hommes solidaires ? Avez-vous changé d’attitude depuis #MeToo ? Etes-vous plus vigilant quand vous croisez des femmes harcelées dans la rue ou les transports, moins accommodant avec le pote lourd qui insiste trop, plus à l’écoute d’une femme qui se confie ? On attend vos contributions dans les commentaires ci-dessous ou par mail en écrivant à contribution@20minutes.fr. Vos témoignages pourront nourrir un futur article.