Nord: Un texte de Charb sur l'islamophobie toujours aussi difficile à présenter au public

SOCIETE Le metteur en scène nordiste, qui a monté la lecture-spectacle d’un livre de Charb, assassiné le 7 janvier 2015, connaît toujours des problèmes pour faire vivre sa pièce…

G.D.

— 

Le spectacle écrit par Charb et joué par Gérald Dumont.
Le spectacle écrit par Charb et joué par Gérald Dumont. — G. Dumont

Le spectacle Lettre aux escrocs de l’islamophobie… a du mal à exister. Cette lecture théâtrale du dernier livre de Charb, assassiné lors des attentats de Charlie Hebdo, était programmée, mardi soir, à l’université de Valenciennes. Or les autorités avaient interdit d’en faire la promotion pour des raisons de sécurité, raconte La Voix du Nord. Résultat : peu de monde au rendez-vous.

« Une forme de censure »

« C’est sidérant d’avoir cette réaction, celle de mettre la poussière sous le tapis, c’est ce qui a causé janvier 2015 ! », a souligné Marika Bret, DRH de Charlie Hebdo, au quotidien régional. Pour le comédien nordiste, Gérald Dumont, metteur en scène du spectacle, « c’est une forme de censure, on autorise, mais on ne veut pas que ça se sache ».

>> A lire aussi : Un spectacle basé sur un texte de Charb est annulé à Lille et refusé à Avignon

Une quarantaine de personnes ont néanmoins assisté au spectacle. « L’université est le lieu où il doit y avoir ce type d’événement, mais ces quinze derniers jours ont été compliqués », avouait Arnaud Hufftier, vice-président de l’université.

En mars 2017, la lecture, mise en scène Gérald Dumont, avait été interdite à l’université de Lille. Puis elle avait fini par être programmée, en juillet, au festival d’Avignon, après quelques réticences.