Attentats du 13-Novembre: Le gilet explosif de Salah Abdeslam ne fonctionnait pas

ENQUETE Une expertise vient confirmer les propos du terroriste…

D. D.

— 

Salah Abdeslam, repéré par une caméra de surveillance à Molenbeek en 2014.
Salah Abdeslam, repéré par une caméra de surveillance à Molenbeek en 2014. — AP/SIPA

Il n’a pas renoncé au dernier moment. France Inter révèle ce matin que les analyses de la police scientifique de Paris montrent que le gilet explosif abandonné par Salah Abdeslam le soir des attentats était bel et bien défectueux.

>> A lire aussi : Salah Abdeslam: La santé mentale du terroriste présumé détenu à Fleury-Mérogis inquiète les autorités

Le seul survivant des commandos islamistes des attentats du 13 novembre 2015 avait donc pour projet de se faire exploser. Il l’avait d’ailleurs confié à ses proches lors de sa cavale. C’est cependant la première fois que le caractère défectueux du gilet est confirmé. Le terroriste abandonnera finalement le dispositif dans une poubelle à Montrouge.

« Le gilet explosif n’était pas fonctionnel », selon le rapport d’expert

Retrouvé par les éboueurs, le gilet « comportait une plaque à poser sur la poitrine et l’abdomen, une plaque arrière plus petite pour le dos, toutes deux remplies d’explosif de type TATP, dotées d’un système de mise à feu, et reliées par deux câbles électriques orange. Il manquait la pile et le bouton-poussoir », explique la radio publique.

>> A lire aussi : Procès de Salah Abdeslam en Belgique: La justice française accepte la remise temporaire du terroriste présumé à Bruxelles

Mais « même avec la pile et l’interrupteur, le gilet explosif n’était pas fonctionnel, que ce soit sa plaque avant comme sa plaque arrière », précise le rapport du laboratoire central de la préfecture de police de Paris, daté du 11 décembre 2017, et consulté par France Inter.