Une Française écrouée après son retour de Syrie avec ses trois enfants

JUSTICE La mère de famille de 30 ans a été mise en examen par un juge antiterroriste pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle »...

20 Minutes avec AFP
— 
Aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle.
Aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle. — WITT/SIPA

Une mère de famille française de 30 ans, partie en Syrie avec son compagnon et revenue en France mardi avec ses trois enfants, a été mise en examen samedi à Paris et écrouée, a appris l’AFP de sources judiciaire et proches du dossier.

La jeune femme avait été placée en garde à vue à son arrivée mardi soir à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle en provenance d’Istanbul, selon ces sources, dans le cadre d’une enquête préliminaire confiée par le parquet de Paris à la section antiterroriste de la brigade criminelle parisienne (SAT) et à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI).

>> A lire aussi : Macron favorable au «cas par cas» pour les familles de djihadistes de retour en France

Cette femme était accompagnée de trois enfants mineurs qui ont « été confiés à l’aide sociale à l’enfance et placés dans des familles d’accueil », selon une source proche du dossier.

Partie en 2013 en Egypte avec son mari

Au terme de sa garde à vue samedi, le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire et la jeune femme a été mise en examen par un juge antiterroriste pour « association de malfaiteurs terroriste criminelle », a précisé la source judiciaire. Cette qualification relève de la cour d’assises.

Selon BFMTV, qui a annoncé l’interpellation, cette Française est partie en 2013 en Egypte avec son mari, aujourd’hui présumé mort, et ses enfants, mais sa date de départ pour la Syrie est inconnue.

Selon les autorités françaises, environ 1.700 Français ont rejoint les zones djihadistes irako-syriennes depuis 2014. Jusqu’à 450 seraient morts, et un peu plus de 300 sont revenus en France.