Val-de-Marne: Près de 900 lycéens vont changer d'établissement en urgence à cause de l'amiante

SANTE Les enseignants avaient décidé d’exercer leur droit de retrait début décembre après la découverte d’un taux très élevé d’amiante dans une salle informatique…

H. B.

— 

Illustration d'un lycée.
Illustration d'un lycée. — MATHIEU PATTIER/SIPA

La décision a été prise vendredi soir. Les 900 élèves du lycée Georges-Brassens à Villeneuve-sur-Roi (Val-de-Marne), vont quitter en urgence leur établissement en raison de la présence d’amiante, rapporte  France Bleu Paris.

Début décembre, un taux très élevé d’amiante a été découvert dans une salle informatique et les enseignants avaient décidé d’exercer leur droit de retrait.

Plus de cours depuis un mois

Depuis plus d’un mois, les élèves n’allaient plus en cours. Livrés à eux-mêmes, certains avaient même tenté de contacter des communes du Val-de-Marne pour trouver des salles de classe disponibles pour pouvoir étudier.

>> A lire aussi : Le désamiantage, bombe à retardement financière pour les HLM

Mais la situation s’est débloquée ce vendredi soir après la tenue d’un conseil d’administration extraordinaire en présence d’élèves, du rectorat, de la région et de l’Agence régionale de santé (ARS). Il a été décidé de délocaliser les 900 élèves au collège Gustave-Monod de Vitry-sur-Seine. Cette solution, « la moins mauvaise », pose déjà un problème : l’établissement ne peut recevoir que 700 élèves alors que les lycéens de Villeneuve-le-Roi sont 900…