Abandon de Notre-Dame-des-Landes: Les travaux de l'aéroport de Nantes-Atlantique débutés avant 2022, affirme Benjamin Griveaux

GARANTIES Le porte-parole du gouvernement rappelle en outre que le projet de Notre-Dame-des-Landes avait pris un tel retard que l'aéroport n'aurait pas été prêt en 2022...

L.Gam.

— 

Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, affirme que les travaux de l'aéroport de Nantes-Atlantique débuteront avant la fin du quinquennat.

Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, affirme que les travaux de l'aéroport de Nantes-Atlantique débuteront avant la fin du quinquennat. — AFP

Notre-Dame-des-Landes abandonné et après ? Dans un entretien exclusif à Ouest-France, Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement, affirme que les travaux nécessaires de l’aéroport de Nantes-Atlantique commenceront avant la prochaine échéance présidentielle, soit 2022.

>> A lire aussi : Nantes: «De mon jardin, je peux voir la tête du pilote...», s'agace une riveraine de l'aéroport

« Quand j’entends dire que les travaux n’auront pas lieu d’ici 5 ou 10 ans, c’est faux ! Les travaux vont démarrer avant la fin du quinquennat. Je parle de la modernisation de l’aérogare et la construction de nouvelles voies de dégagement autour de la piste pour fluidifier le trafic des avions au sol ». Il précise également dans cet entretien, que si le projet de Notre-Dame-des-Landes avait été conservé, il « n’aurait dans tous les cas pas été mis en service avant 2022 (…) car il aurait fallu pour cela que la ZAD soit évacuée dès 2012 ».

Le trafic de l’aéroport nantais en hausse

Benjamin Griveaux tient à clarifier le discours sur cet agrandissement, qui avait finalement été peu mis en avant. « Pour la modernisation de Nantes-Atlantique, il y aura assez peu de procédures. Par exemple, pour réaliser la nouvelle aérogare et les voies de dégagement, un permis de construire suffira. Pour l’extension de la piste, des consultations seront nécessaires avec il est vrai une procédure plus élaborée ». Et de rétablir quelques vérités : « je peux vous dire que la somme de compensation de 350 millions d’euros est complètement erronée. Les intérêts de l’État et l’argent du contribuable seront préservés dans cette discussion ».

Le trafic de l’aéroport de Nantes-Atlantique a augmenté de 14,9 % en 2017 à près de 5,5 millions de passagers, selon le groupe Vinci qui a publié jeudi les chiffres de trafic des 35 aéroports qu’il exploite dans le monde. La croissance du trafic nantais est supérieure de plus de trois points à celle observée dans la dizaine d’aéroports exploités par le groupe en France, qui était de 9,4 %, selon ces chiffres.