Attentat de Nice: La police et la justice française seraient passées «à côté» du terroriste Lahouaiej-Bouhlel, selon LCI

PROFIL Il n’a jamais été pris en charge par des services de psychiatrie…

D. D.

— 

Une reproduction du permis de séjour de Mohamed Lahouaiej Bouhlel, fournie à l'AFP par la police, le 15 juillet 2016.
Une reproduction du permis de séjour de Mohamed Lahouaiej Bouhlel, fournie à l'AFP par la police, le 15 juillet 2016. — - FRENCH POLICE SOURCE

Mohamed Lahouaiej-Bouhlel, l’auteur de l’attentat de Nice​ au camion bélier dans lequel 86 personnes ont perdu la vie le 14 juillet 2016 avait déjà de multiples condamnations sur son casier judiciaire. Il était sur le radar de la police et de la justice.

>> A lire aussi : Attentat de Nice: Un juge s’oppose au visionnage des images demandé par deux familles

LCI révèle en effet ce vendredi dans une enquête que Mohamed Lahouaiej-Bouhlel a déjà été impliqué dans cinq affaires différentes qui vont des violences conjugales aux menaces de mort.

« Je vais t’égorger, toi et les tiens, je vais vous tuer »

Des « soupçons de troubles psychologiques » étaient même connus de la police et de la justice niçoises dès 2010 selon un journaliste de la chaîne. L'homme ne sera pourtant jamais pris en charge par des services de psychiatrie. En 2010 il menace par exemple de mort un moniteur d’une salle de sport qui l’a exclu car le terroriste avait un comportement violent vis-à-vis des femmes notamment.

>> A lire aussi : Attentat de Nice: La police municipale a été visitée par les juges

« Je vais t’égorger, toi et les tiens, je vais vous tuer », lui intime-t-il alors après l’avoir suivi dans les transports de la ville. Autre exemple : sa femme raconte qu’il lui a uriné dessus, visiblement alcoolisé. « Quand je reviens, si je vous trouve ici, je vous tue toi et tes filles », dira-t-il. Si certains de ces éléments étaient connus, « c’est la somme de ces éléments qui, mis bout à bout, est vertigineuse », explique l’auteur de l’article.