Lyon: 60 millions d'euros prévus pour augmenter la capacité d'accueil des trams

TCL Le Sytral prévoit notamment d'acheter 17 rames plus longues pour faire face à la hausse de la fréquentation...

Elisa Frisullo

— 

Un tram T3  l'arret de la Part Dieu de Lyon, le 11 avril 2011, Lyon. CYRIL VILLEMAIN/20 MINUTES
Un tram T3 l'arret de la Part Dieu de Lyon, le 11 avril 2011, Lyon. CYRIL VILLEMAIN/20 MINUTES — C. VILLEMAIN / 20 MINUTES
  • La fréquentation des trams a progressé de près de 80 % entre 2009 et 2015.
  • Le Sytal a notamment acheté dix-sept rames plus longues pour augmenter les capacités d’accueil sur les lignes T1, T2 et T4.

Des rames bondées aux heures de pointe sur certains trajets et des temps d’attente aux arrêts parfois bien trop longs. Le Sytral, autorité organisatrice des transports en communs à Lyon, victime du succès des trams, prévoit d’investir 60 millions d’euros d’ici à 2020 pour augmenter les capacités d’accueil des lignes les plus fréquentées.

Pour faire face à la hausse de la fréquentation de près de 80 % observée dans les trams entre 2009 et 2015, le syndicat mixte a annoncé ce jeudi vouloir « augmenter la capacité de 15 % sur les lignes T1 et T2 et de 30 % sur la T4 ».

>> A lire aussi : Les étudiants en veulent plus

De nouvelles rames plus longues bientôt en service

Dans le cadre de son projet baptisé « Capacité tramway », le Sytral, qui s’attend à une hausse de 3 millions du nombre de voyages en tram par an dans les trois prochaines années, va notamment acheter dix-sept rames de 43 mètres de long. Ce nouveau matériel sera utilisé sur la ligne T4, reliant le campus de la Doua à la clinique de Feyzin et dotée aujourd’hui de rames de 32 mètres.

Ces dernières seront alors affectées aux T1 et T2. « L’exploitation de la T4 en rames longues est rendue possible grâce aux travaux d’allongement des quais et d’adaptation des infrastructures en cours », indique le Sytral. Ce chantier, d’un montant de 2,4 millions d’euros, doit être terminé en avril. Un autre chantier est également mené à Meyzieu pour agrandir le centre de remisage et de maintenance des rames. Dès la fin de ces travaux à 5,5 millions d’euros, ce centre bénéficiera de 3.000 m2 de surface supplémentaire, indispensable pour garer les nouvelles rames de 43 mètres.

Le centre de remisage de Saint-Priest agrandi

Dans les prochaines semaines, le centre de maintenance de Saint-Priest devrait à son tour être investi par de multiples engins de chantier. Le site doit également faire l’objet d’une extension pour pouvoir accueillir toutes les rames de 32 mètres jusqu’alors abritées à Meyzieu.

Ces gros investissements menés sur le réseau de tramways interviennent également dans la perspective de la mise en circulation du T6. Cette nouvelle ligne doit relier la station Debourg (Lyon) aux hôpitaux Est (Bron) dès la fin de l’année 2019.