Mont-de-Marsan: Sept surveillants de prison attaqués par un détenu «radicalisé»

PRISON Cinq d’entre eux ont été blessés et trois transportés à l’hôpital…

20 Minutes avec AFP

— 

Entrée du centre pénitentiaire de Mont-de-Marsan, le 26 février 2015.
Entrée du centre pénitentiaire de Mont-de-Marsan, le 26 février 2015. — Mehdi Fedouach AFP

Sept surveillants de prison ont été agressés ce lundi au centre pénitentiaire de Mont-de-Marsan, dans les Landes rapporte franceinfo ce mardi. Un détenu « radicalisé » aurait attaqué les surveillants « à coups de poing ».

>> A lire aussi : «Les surveillants ont la boule au ventre quand ils vont travailler»

Cinq d’entre eux ont été blessés, et parmi eux, trois ont dû être hospitalisés, a appris le site d’informations par le syndicat local SNP-FO.

La ministre de la Justice à Vendin-le-Vieil ce mardi

Une femme, la responsable du bâtiment, est celle qui serait la plus gravement touchée. Un surveillant a eu le nez cassé, un autre un doigt cassé. Franceinfo indique aussi qu’une surveillante serait « choquée ». Il aura fallu neuf agents au total pour maîtriser le détenu qui « refusait de se soumettre à une fouille » et qui « a été placé en garde à vue » après l’agression. « Trois agents souffrent de fractures et quatre autres de contusions multiples », a précisé Ludovic Motheron, délégué CGT au centre pénitentiaire de Mont-de-Marsan.

>> A lire aussi : Agression de surveillants à Vendin-le-Vieil: Le détenu islamiste présenté à un juge antiterroriste et mis en examen

Cette agression intervient alors qu’un détenu condamné à 18 ans de prison pour complicité dans l’attentat de Djerba en 2002, Christian Ganczarski a poignardé, jeudi 11 janvier, trois surveillants à la prison de Vendin-le-Vieil. Ce lundi, 139 des 188 centres pénitentiaires de France ont été touchés « à des degrés divers » par un mouvement de contestation. La ministre de la justice Nicole Belloubet est attendue ce mardi à Vendin-le-Vieil, où le directeur de la prison a démissionné.

.