«C’est moi qu’on a pris pour Xavier Dupont de Ligonnès», raconte un moine après une opération de police

TEMOIGNAGE Le frère Jean-Marie Joseph a confié à LCI sa surprise d’avoir été confondu avec le père de famille suspecté dans l’assassinat de sa famille à Nantes en 2011…

Anne-Laëtitia Béraud

— 

Une photo des moines sur un fascicule. On peut constater la ressemblance entre le deuxième moine en partant de la droite avec Xavier Dupont de Ligonnès.

Une photo des moines sur un fascicule. On peut constater la ressemblance entre le deuxième moine en partant de la droite avec Xavier Dupont de Ligonnès. — Adrien Max / 20 minutes

  • Le frère Jean-Marie Joseph, moine au monastère Notre-Dame-de-Pitié de Roquebrune-sur-Argens (Var), a été interrogé par la police qui y a mené une opération le 9 janvier.
  • Ce moine a été confondu par des fidèles avec Xavier Dupont de Ligonnès, le père de famille suspecté dans l'assassinat de sa famille en 2011 à Nantes.

Il s’appelle frère Jean-Marie Joseph, et on l’a pris pour Xavier Dupont de Ligonnès, le père de famille suspecté dans l’assassinat de son épouse et ses quatre enfants en avril 2011 à Nantes (Loire-Atlantique). Le religieux a été interrogé le 9 janvier par la police  lors d’une opération au monastère Notre-Dame-de-Pitié de Roquebrune-sur-Argens (Var). C’est sur cette commune qu’a été repéré pour la dernière fois Xavier Dupont de Ligonnès, à la mi-avril 2011.

>> A lire aussi: Affaire Dupont de Ligonnès: Pourquoi la piste religieuse intéresse les enquêteurs

Frère Jean-Marie Joseph,  qui a fait vœu de silence et de solitude, a confié sa suprise à LCI  car deux fidèles l’avaient pris pour le père de famille disparu: « J’ai appris par la suite que les fidèles qui avaient alerté les forces de l’ordre avaient cru reconnaître Xavier Dupont de Ligonnès dans un moine… Et c’est moi, d’après les policiers, que l’on a pris pour ce monsieur », s’étonne le religieux.

« On ne se cache pas »

« Je suis tombé des nues. Certaines choses peuvent correspondre, certes, comme la taille – je mesure 1,82 mètre - ou l’âge - j’ai 53 ans -. Pour le reste, je ne lui ressemble pas du tout (…)», a-t-il précisé.

>> A lire aussi: Affaire Dupont de Ligonnès: Les 15 dates clés pour comprendre la «tuerie de Nantes»

Des policiers, le religieux dit qu’ils « ont été très polis, très courtois. Mais ce jour-là, tout était disproportionné. Venir déranger un monastère comme ça… On ne se cache pas, tout le monde peut venir à tout moment nous voir. Pas la peine de nous faire une telle publicité », a déploré le frère Jean-Marie Joseph.

Xavier Dupont de Ligonnès, lui, n'a pas été retrouvé. Et le mystère de l'assassinat des membres de sa famille reste toujours entier.