Médicaments: Un anticancéreux périmé administré à des patients en France et en Suisse entre 2007 et 2011

SANTE Le médicament mis en cause est le Thiotepa, distribué par le laboratoire Alkopharmane pour lutter contre les cancers de l’ovaire, de la vessie et du sein…

H. B.

— 

Illustration d'un hôpital.

Illustration d'un hôpital. — G . VARELA / 20 MINUTES

Nouveau scandale pharmaceutique ? Plus de 100.000 flacons d’un médicament périmé, utilisé pour traiter des cancers, auraient été administrés à des patients suisses et français, révèle ce dimanche le journal suisse Le Matin.

Le médicament périmé, des flacons de Thiotepa distribués par le laboratoire Alkopharmane pour lutter contre les cancers de l’ovaire, de la vessie et du sein, ne contenait « plus la dose de principe actif exigée », rapporte le quotidien.

« Certains flacons ont été vendus 7 ans plus tard »

En créant de fausses étiquettes, le laboratoire aurait falsifié la date de péremption de ce médicament qui avait théoriquement une durée de vie de 18 mois.

En tout, selon l’enquête de Swissmedic, l’Autorité de surveillance du marché des médicaments suisse​, Alkopharma a modifié les dates de péremption de 98 820 flacons vendus en France pour un prix de 3.278.425 euros et 2119 dans des hôpitaux en Suisse pour 207.573 francs suisses. « Certains flacons ont été vendus 7 ans plus tard », a précisé  la Radio Télévision Suisse.