Tempête Eleanor: Un sapeur-pompier volontaire porté disparu en Isère

FAITS DIVERS Ce pompier de Savoie a été emporté par les eaux alors qu'il intervenait après la chute d'une voiture dans une rivière en crue...

20 Minutes avec AFP

— 

Un sapeur-pompier volontaire est tombé à l'eau lors d'une intervention liée aux conséquences de la tempête Eleanor, jeudi 4 janvier 2017, en Isère. Il est depuis porté disparu.
Un sapeur-pompier volontaire est tombé à l'eau lors d'une intervention liée aux conséquences de la tempête Eleanor, jeudi 4 janvier 2017, en Isère. Il est depuis porté disparu. — AFP

Un sapeur-pompier volontaire, tombé à l'eau lors d'une intervention liée aux conséquences de la tempête Eleanor jeudi dans les gorges du Breda (Isère/Savoie), était toujours recherché en début de soirée dans un secteur rendu très dangereux par les intempéries.

«Plus de 80 personnes sont à sa recherche», avec «des moyens conséquents, des hélicoptères, des équipes cynophiles, des plongeurs, mais tout cela dans des conditions extrêmement difficiles», a souligné le préfet de Savoie, Louis Laugier, lors d'un point-presse sur les lieux. «A l'heure où je vous parle, on ne l'a pas encore retrouvé», a-t-il ajouté vers 17H30.

Intervention après la chute d'une voiture

Ce pompier de Savoie a été emporté par les eaux alors qu'il intervenait après la chute d'une voiture dans une rivière en crue (la Breda) au Moutaret (Isère). Il est porté disparu depuis 13h30. Une opération de sauvetage est en cours, avait indiqué plus tôt à l'AFP le lieutenant-colonel Michaël Bernier, porte-parole de la Sécurité civile.

Le pompier portait secours à une famille réfugiée sur le toit de sa voiture quand il a été emporté, après un affaissement de sol. La famille a néanmoins pu être mise hors de danger, rapporte la préfecture de Savoie dans un communiqué. Une enquête de gendarmerie est en cours sur les circonstances de l'accident.

«Le torrent est extrêmement violent»

«La météo n'est pas favorable, le torrent est extrêmement violent, les berges sont escarpées», ce qui complique les recherches qui se déroulent sur plusieurs kilomètres, a ajouté le préfet. «Nous allons devoir faire évoluer le dispositif pour tenir compte de l'arrivée de la nuit, c'est-à-dire se limiter à des endroits plus précis, à des endroits moins exposés d'un point de vue dangerosité.»

Jeudi en fin de journée, sept départements, dont l'Isère et la Savoie, étaient toujours placés en alerte inondations, certains avec risque de crues ou d'avalanches, après le passage de la tempête Eleanor. Deux personnes ont perdu la vie dans la région: un skieur de 21 ans en Haute-Savoie  mercredi et une nonagénaire après une crise cardiaque dans sa maison inondée en Isère jeudi.