Jours fériés: 2018, année propice aux ponts et aux week-ends prolongés

CONGÉS L’Ascension, la Toussaint et Noël permettront notamment aux travailleurs de profiter de week-ends prolongés…

20 Minutes avec agence

— 

Un calendrier de la Poste (illustration).
Un calendrier de la Poste (illustration). — M.Libert / 20 Minutes

2018 commençait déjà bien pour les salariés, avec un 1er janvier férié qui tombait un lundi. Les bonnes nouvelles ne s’arrêtent pas là : l’année à venir offrira potentiellement six ponts supplémentaires.

Le lundi de Pâques (2 avril) et celui de la Pentecôte (21 mai) sont déjà acquis dans le calendrier, rien de nouveau jusqu’ici. C’est le jeudi de l'Ascension (10 mai) qui offre une perspective intéressante cette année, car il tombe à peine deux jours après le 8 mai (un mardi), jour férié commémorant la fin de la Seconde guerre mondiale.

>> A lire aussi : Férié ou travaillé? Tout comprendre au casse-tête du lundi de Pentecôte

En jonglant habilement avec ses RTT, cette semaine de mai offre donc la possibilité d’une semaine de repos. Le 1er mai, qui tombe un mardi, offre quant à lui l’opportunité d’un week-end de 4 jours.

Le revers de la médaille des jours fériés de 2018 

En automne, deux dates seront propices aux longs week-ends : le 1er novembre (un jeudi) et le jour de Noël, le 25 décembre tombant un mardi.

Léger revers de médaille, deux jours fériés seront « perdus » en 2018 : le 14 juillet tombe un samedi et le 11 novembre un dimanche. Quant au 15 août, il sera difficile de le valoriser pour prendre quelques congés, car l’Assomption tombera un mercredi.