VIDEO. La mère d’Emilie König, djihadiste française la plus recherchée, souhaite que sa fille soit rapatriée

DAESH Figure de la mouvance djihadiste française, la Lorientaise âgée de 33 ans est détenue par les forces kurdes…

H. B.

— 

Des femmes portant le niqab
Des femmes portant le niqab — MOHAMMED HUWAIS/AFP

« J’ai eu Émilie au téléphone en fin de semaine dernière »… La mère de la djihadiste française la plus recherchée, récemment arrêtée en Syrie, a pu s’entretenir avec sa fille actuellement en détention dans un camp kurde. Elle a raconté cette conversation à Ouest-France.

« Détenue dans un camp kurde, elle a été interrogée et torturée », explique la mère de la Lorientaise, affirmant que sa fille s’est désormais « repentie ».

Emprisonnée avec ses trois enfants nés en zone irako-syrienne

Selon la mère d’Émilie König, la djihadiste serait emprisonnée avec ses trois enfants nés en zone irako-syrienne : Ibrahim, né en 2015 d’un père combattant décédé, et les jumelles Maroua et Safa, âgées d’un an. « Entassés dans des conteneurs, pas nourris, ils ont déjà dû déménager trois fois », déplore-t-elle.

>> A lire aussi : Les aveux d'Emilie Koënig, égérie bretonne de Daesh, révélés dans un reportage inédit

Le précédent appel qu’elle a reçu de sa fille remonte à juillet 2017. « Sa maison venait d’être bombardée, Émilie avait été partiellement brûlée », raconte-t-elle. « Elle voulait revenir, elle demandait pardon, à sa famille, à ses amis, à son pays. Elle regrettait tous ses propos et assurait vouloir payer sa dette en France ».

La mère et grand-mère souhaite aujourd’hui que sa fille et ses petits-enfants reviennent en France. Elle vient d’écrire au ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, et ancien président de la région Bretagne : « Je lui demande de rapatrier ma fille, qui s’est repentie, et ses enfants. »