Sécurité routière: Neuf Français sur dix ont prévu de boire de l’alcool le soir du Réveillon

ALCOOLEMIE Parmi la moitié des Français qui rentreront en voiture, seuls 41 % ont pris des dispositions particulières…

20 Minutes avec AFP

— 

Des boissons alcoolisées.
Des boissons alcoolisées. — A.GELEBART/20MINUTES

Festive et arrosée, la soirée du Nouvel An est l’une des plus dangereuses sur les routes. A l’approche du réveillon, associations et pouvoirs publics appellent à la prudence pour ne pas endeuiller un peu plus une année 2017 meurtrière.

Dimanche soir, 85 % des Français célébreront la fin d’année en groupe, entre amis ou en famille, selon une étude annuelle réalisée par les associations Prévention routière et Attitude Prévention. Ils ont aussi prévu de boire : près de neuf sur dix (88 %) consommeront de l’alcool, et 62 % anticipent qu’ils prendront trois verres ou plus.

Seuls 41 % ont pris des dispositions particulières

Mais parmi la moitié des Français qui rentreront en voiture, seuls 41 % ont pris des dispositions particulières. Taxi, covoiturage, transports en commun (gratuits toute la nuit dans beaucoup de villes), « capitaine de soirée »… Les solutions sont nombreuses.

>> A lire aussi : Pourquoi boire, attendre, et reprendre le volant est une «fausse bonne idée»

« Beaucoup de Français disent "je vais attendre pour prendre le volant". Mais les gens ont souvent une mauvaise notion de leur propre alcoolémie et ne connaissent pas le temps d’évacuation de l’alcool. On élimine environ 0,1 g/l de sang en une heure », remarque Anne Lavaud, déléguée générale de l’association Prévention routière qui a lancé une campagne « #Bienrentrer, Mode d’emploi ».

Seize morts lors du réveillon 2016

« 93 % des conducteurs impliqués dans un accident avec de l’alcool sont des hommes », précise par ailleurs Anne Lavaud.

L’an dernier, 16 personnes ont perdu la vie cette nuit-là, soit près du double de la mortalité un autre jour de l’année. En 2016, l’alcool était impliqué dans 29 % des accidents mortels, soit 819 personnes tuées.