L’Eglise catholique lance une grande campagne pour encourager les dons

RELIGION « Le denier de l’Eglise », auparavant appelé « denier du culte », sert à rémunérer les 12.000 prêtres en activité et les 11.000 laïcs salariés…

20 Minutes avec AFP

— 

L'église de Tarascon.
L'église de Tarascon. — H. Menal - 20 Minutes

Affiches, spots à la radio, encarts publicitaires et campagne sur les réseaux sociaux, l’Eglise catholique a lancé mardi une campagne de communication pour encourager les dons au « denier de l’Eglise », une première au niveau national.

>> A lire aussi : VIDEO. Nîmes: On a trouvé le Norman de l'Eglise catholique

« Vous avez 105 raisons (le nombre de diocèses français, NDLR) de donner à l’Eglise catholique », proclame le visuel de cette campagne lancée par la Conférence des évêques de France, avant un grand « MERCI ».

« Votez Jésus-Christ »

En arrière-plan, le visuel déroule les divers slogans utilisés dans les diocèses, dont un imaginé avant l’élection présidentielle du printemps dernier : « Votez Jésus-Christ, le seul qui n’a jamais changé de programme ».

« Le denier de l’Eglise », auparavant appelé « denier du culte », sert à rémunérer les 12.000 prêtres en activité et les 11.000 laïcs salariés. Ces dons représentent presque 40 % des quelque 700 millions d’euros perçus chaque année, devant les quêtes, les legs, ou les contributions versées lors des baptêmes, mariages ou funérailles.

>> A lire aussi : Pour son «urbi et orbi», le pape appelle à «la paix pour Jérusalem» et «une reprise du dialogue»

Les dons ont progressé de 1,1% en 2016 selon l’épiscopat, atteignant un montant total de plus de 254 millions d’euros, grâce à une hausse du don moyen (de 217 en 2015 à 226 euros en 2016), selon un communiqué de l’épiscopat.

Le nombre de donateurs baisse

Mais depuis 2008, le nombre de donateurs baisse : ils ne sont plus que 1,128 million en 2016, soit 40.000 de moins qu’en 2015. A peine plus d’un Français sur deux (53,8 % en 2016) se dit aujourd’hui catholique, contre 65 % en 2010 et 87 % en 1972.