VIDEO. Accident à Millas: «A ce stade», «pas de lien» entre les médicaments pris par la conductrice du car et l'accident

MILLAS La conductrice du car, mise en examen pour «homicides et blessures involontaires par imprudence», aurait pris des médicaments «pour dormir»…

20 Minutes avec AFP
— 
Sur les lieux de l'accident entre un car et un TER à Millas le 15 décembre 2017.
Sur les lieux de l'accident entre un car et un TER à Millas le 15 décembre 2017. — RAYMOND ROIG

Le procureur de Marseille Xavier Tarabeux a indiqué ce mardi qu’il n’y avait pas « à ce stade de l’enquête de lien de causalité entre les médicaments pris par la conductrice du car pour dormir » et la collision de son véhicule avec un TER qui a fait six morts à Millas le 14 décembre.

Samedi, l’avocate de trois des six familles endeuillées par l’accident, Me Jehanne Collard, avait évoqué « au conditionnel », le fait que la conductrice ait pu être « sous l’emprise d’antidépresseurs, d’anxiolytiques ». Deux familles qu’elle défend se sont constituées parties civiles ce mardi, ce qui leur donnera accès à l’enquête.

La prise en charge des victimes critiquée

Parallèlement, Elisabeth Pelsez, déléguée interministérielle à l’aide aux victimes, a assuré vouloir « mieux faire » dans la prise en charge des proches des victimes, après que trois familles de victimes de la catastrophe de Millas ont fait part de leur sentiment d'« abandon ». « Il y avait des personnes chargées de la prise en charge psychologique, mais je pense qu’il faut encore mieux faire », a déclaré Elisabeth Pelsez.

Les trois familles ont « le sentiment d’avoir été abandonnées », avait communiqué l’avocate Jehanne Collard, car « il n’y a pas eu de prise en charge ». Elle a cité l’exemple d’une de ses clientes, à qui la mort de son enfant venait d’être annoncée, mais dont le corps était à Montpellier. Après plusieurs heures d’attente, « elle est partie à Montpellier et personne ne l’a accompagnée ».

Par ailleurs, une pétition lancée le 21 décembre sur le site Change.org intitulée « Soutien à Nadine conductrice du car (drame de Millas) » a recueilli ce mardi plus de 10.000 signatures.