L'association Peta proteste contre la «hotline» mise en place pour les «victimes d'agression» de militants anti-fourrure

ANIMAUX « Les véritables victimes sont les animaux exploités pour la production de fourrure », s’insurge l’association internationale de défense des animaux…

20 Minutes avec AFP

— 

Deux membres de l'association Peta manifestent contre l'utilisation de peaux animales pour se vêtir près de la Tour Eiffel à Paris le 6 mars 2017.
Deux membres de l'association Peta manifestent contre l'utilisation de peaux animales pour se vêtir près de la Tour Eiffel à Paris le 6 mars 2017. — SEVGI/SIPA

Ce lundi, la Fédération française des métiers de la fourrure annonçait la mise en place d’une « hotline téléphonique » pour recueillir les témoignages de porteurs de fourrure agressés par des militants de la cause animale. « Toutes les semaines, des amoureux de la fourrure se font agresser dans la rue verbalement ou physiquement par des militants radicalisés », expliquait la Fédération.

Une position que dénonce ce mardi l’association internationale de défense des animaux Peta, médiatisée notamment par la star canadienne Pamela Anderson.

>> A lire aussi : Gucci: La marque italienne dit stop aux fourrures pour ses prochaines collections

« Les véritables victimes sont les animaux exploités pour la production de fourrure », s’insurge ainsi Peta dans un communiqué. « Dans cette industrie cruelle, des visons, des renards, des chinchillas, des chiens viverrins, des chats et bien d’autres animaux vivent confinés dans des cages et sont gazés, électrocutés ou battus à mort », poursuit l’association, adepte des campagnes chocs pour lutter contre la cruauté envers les animaux..

De plus en plus de marques bannissent l’utilisation de la fourrure

Peta rappelle que « des alternatives existent à la fourrure ou au cuir ». Sous l’impulsion de l’association notamment, de nombreuses marques se sont engagées à ne plus utiliser de fourrure animale, comme récemment la griffe de luxe Gucci et jusqu’à l’enseigne française de prêt-à-porter masculin Devred 1902. D’autres créateurs, comme la britannique Stella McCartney bannissent, en plus de la fourrure, le cuir de leurs collections.

Pour sa défense, la Fédération française des métiers de la fourrure fait valoir de son côté que l’ensemble de ses fourreurs devraient s’approvisionner d’ici 2020 via des filières certifiées, sans préciser en quoi consiste cette certification et si les associations contre la cruauté animale les valident.

Le marché de la fourrure en France représente près de 300 millions d’euros de chiffre d’affaires et près de 2.500 emplois dans l’ensemble de la filière, précise la Fédération.