Notre-Dame-des-Landes: Une «décision claire» sera prise «avant fin janvier» confirme Edouard Philippe

AEROPORT Le rapport des médiateurs a été remis ce midi au Premier ministre...

20 Minutes avec AFP

— 

Edouard Philippe a reçu le rapport ce mercredi midi/ AFP PHOTO / ALAIN JOCARD
Edouard Philippe a reçu le rapport ce mercredi midi/ AFP PHOTO / ALAIN JOCARD — AFP
  • Le gouvernement s'accorde encore quelques semaines pour trancher le dossier Notre-Dame-des-Landes, a confirmé le Premier ministre.
  • Le temps notamment de procéder à des rencontres et à des vérifications, explique-t-il.

Après que plusieurs dates avaient été évoquées, avec une première échéance fixée avant les fêtes de Noël, Edouard Philippe a confirmé mercredi qu'un choix sera fait «avant fin janvier» au sujet du projet de construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes.

Le gouvernement prendra «d'ici la fin du mois de janvier une décision» qui «sera claire, sera assumée», a déclaré le Premier ministre lors de la remise du rapport des trois médiateurs sur la question. Cette décision «doit nous permettre (...) de garantir un retour à la normale, notamment s'agissant des questions relatives à l'ordre public», a-t-il ajouté.

>> A lire aussi : Notre-Dame-des-Landes, un projet qui traîne depuis 50 ans

Transfert ou réaménagement?

Saluant le travail accompli depuis six mois par les médiateurs, le Premier ministre a relevé qu'il avait permis «d'identifier des sujets qui n'ont pas suffisamment fait l'objet d'analyse». «Là où jusqu'à présent le raisonnement qui était privilégié consistait à se poser la question s'il fallait faire Notre-Dame-des-Landes ou rien, le rapport nous invite à réfléchir sur un choix qui se formaliserait plutôt de la façon suivante: Notre-Dame-des-Landes ou un réaménagement de l'aéroport de Nantes-Atlantique», a-t-il souligné.

«Les deux hypothèses présentent des avantages et présentent aussi des inconvénients (...) et à certains égards des incertitudes», a poursuivi Edouard Philippe, accompagné du ministre de la Transition écologique et solidaire Nicolas Hulot et de la ministre des Transports Elisabeth Borne.

Rencontres et vérifications

D'ici à la publication de la décision finale, Nicolas Hulot et Elisabeth Borne «rencontreront les élus et les parties prenantes qui le souhaiteront afin de faire la pédagogie de ce rapport et surtout d'entendre leurs réactions à la publication de ce rapport», a indiqué le Premier ministre.

«De même, un certain nombre de vérifications sur des éléments techniques mentionnés dans ce rapport seront conduites très rapidement», a-t-il précisé.