Les Français de plus en plus pessimistes selon l'Ifop

SONDAGE 59 % des personnes interrogées fin novembre se disaient pessimistes quand elles pensaient à l’avenir de la France…

20 Minutes avec AFP

— 

L'inquiétude des personnes sondées par l'Ifop se confirme au sujet de l'avenir des générations futures
L'inquiétude des personnes sondées par l'Ifop se confirme au sujet de l'avenir des générations futures — Bertrand Guay afp.com

Les Français broient du noir. Selon un tableau de bord réalisé par l’Ifop et paru dans le JDD, 59 % des personnes interrogées fin novembre se disaient pessimistes quand elles pensaient à l’avenir de la France, soit 3 points de plus que fin juin et 11 points de plus que fin mai.

>> A lire aussi : Résultat présidentielle: «Les critiques sur les sondages étaient injustifiées», pense Frédéric Dabi de l’Ifop

Seuls 41 % se déclaraient optimistes (44 % en juin, 52 % en mai). L’inquiétude des sondés se confirme au sujet de l’avenir des générations futures : ils sont 60 % (54 % en juin) à penser que leurs enfants (ou neveux et nièces) vivront « moins bien qu’aujourd’hui » dans la société française de demain.

Confiance personnelle en légère amélioration

La confiance personnelle est en légère amélioration : 51 % se disent optimistes au sujet de leur propre avenir et celui de leurs proches (contre 47 % fin juin et 55 % fin mai). Les pessimistes sont 49 %, ils étaient 53 % fin juin et 45 % fin mai. Sondage réalisé en ligne du 24 au 28 novembre auprès d’un échantillon de 2.009 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus (méthode des quotas).