Hommage à Johnny Hallyday: Pourquoi Emmanuel Macron n’a pas fait de signe de croix devant le cercueil

LAÏCITÉ Le président de la République a esquissé un geste avant de se raviser devant le cercueil du rockeur…

O. P.-V.

— 

Gérard Larcher, Edouard Philippe, Brigitte et Emmanuel Macron le 9 décembre 2017 lors de la messe en hommage à Johnny Hallyday à Paris.
Gérard Larcher, Edouard Philippe, Brigitte et Emmanuel Macron le 9 décembre 2017 lors de la messe en hommage à Johnny Hallyday à Paris. — Thibault Camus/AP/SIPA

Exactement 112 ans après la promulgation de la loi de séparation des églises et de l’Etat, le 9 décembre 1905, il aurait été fâcheux que le président de la République y fasse une grosse entorse en direct à la télévision. Au cours de la messe en l’église parisienne de la Madeleine en hommage au chanteur Johnny Hallyday, samedi, Emmanuel Macron n’a pas fait de signe de croix devant le cercueil de l’artiste.

>> A lire aussi : Décès de Johnny Hallyday: Johnny et la religion, entre excommunication évitée et spiritualité en dehors des dogmes

Le chef de l’Etat esquisse un geste en prenant le goupillon dans l’eau bénite, avant de le reposer, de faire un signe à son épouse et de s’appuyer sur le cercueil, sans connotation religieuse. Brigitte Macron utilise par contre dans la foulée un goupillon pour bénir le cercueil. Sur les réseaux sociaux, il y a ceux qui crient au manque de respect de la tradition, et ceux qui rappellent qu’Emmanuel Macron est Président, et donc garant de la laïcité, d’autant plus un 9 décembre.

Nicolas Sarkozy comme exception

Pour rappel, seul Nicolas Sarkozy, ouvertement catholique (contrairement à François Hollande, athée déclaré, et Emmanuel Macron, pudique sur la question), se signait en public. L’ancien chef de l’Etat avait notamment fait polémique lors d’une visite au pape Benoit XVI au Vatican en octobre 2010. Voici comment la scène était décrite par le correspondant du Monde à Rome : « Un premier signe de croix en entrant devant la chapelle du Saint-Sacrement dans la basilique Saint-Pierre de Rome ; un deuxième et un troisième dans la chapelle Sainte-Pétronille, où s'est déroulée une cérémonie de recueillement pour la France ; un quatrième, enfin, devant le tombeau de Saint-Pierre. Et même un Notre-Père murmuré. »

>> A lire aussi : Mort de Johnny Hallyday: «Un pan entier de nos vies disparaît», raconte Nicolas Sarkozy devant sa dépouille

Lors d’une précédente visite en 2007, Nicolas Sarkozy avait déjà fait le signe de croix en public. Mais il reste une exception parmi les présidents de la République française. Il l’a d’ailleurs fait ce samedi lors de la messe en hommage à Johnny Hallyday, ce qui ne risque pas de créer de polémique, puisqu’il n’est plus en fonction.