Jugés aux assises de Haute-Savoie pour la spectaculaire agression de sapeurs-pompiers

JUSTICE Trois hommes comparaissent dès ce vendredi devant les assises de Haute-Savoie pour avoir sauvagement agressé des pompiers et bien failli tuer un homme...

Elisa Frisullo

— 

Trois hommes sont jugés aux assises de Haute-Savoie à compter de ce 8 décembre. Illustration.
Trois hommes sont jugés aux assises de Haute-Savoie à compter de ce 8 décembre. Illustration. — C. VILLEMAIN/20 MINUTES
  • Dans la nuit de 23 au 24 juin 2015, trois pompiers avaient été pris dans un règlement de compte et violemment agressé à Duingt, en Haute-Savoie.
  • Les trois suspects, qui avaient pris la fuite après avoir tenté de tuer un homme pris en charge par les pompiers, sont jugés dès ce vendredi devant les assises de Haute-Savoie.

A l’époque, la spectaculaire agression avait fait réagir le ministre de l’intérieur Bernard Cazeneuve et avait provoqué une vague d’indignation. A partir de ce vendredi et jusqu’au 15 décembre, trois hommes, âgés de 20 à 23 ans, sont jugés devant les assises de Haute-Savoie, à Annecy, pour avoir attaqué des sapeurs-pompiers afin d’achever leur victime, pris en charge par les secours le 24 juin 2015.

Cette nuit-là, trois jeunes domiciliés en Haute-Savoie, s’en prennent à un quatrième homme, David, âgé de 19 ans. La victime reçoit alors plusieurs coups de couteau, sans doute suite à un conflit lié à un trafic de stupéfiants, puis est embarquée de force en voiture dans un bois de Cons-Sainte-Colombe, rappelle Le Parisien.

>> A lire aussi : Attaque d'un camion pompier en Haute-Savoie: «C'était un vrai Western»

Une balle frôle le crâne d’un pompier

David parvient à s’enfuir et à atteindre une habitation pour demander de l’aide. L’homme est pris en charge par une équipe de pompiers de Faverges, composée d’une femme et de deux hommes. Alors que les secours sont en route pour l’hôpital d’Annecy, les trois agresseurs présumés se mettent à les suivre. Vers 3 h 20 du matin, la voiture des malfaiteurs percute un terre-plein central, en arrivant à Duingt.

Pensant à un accident et ne se doutant pas une seconde de la scène d’une rare violence qui va se jouer devant eux, les pompiers s'arrêtent. Alors qu’ils descendent du véhicule de secours, l’un des malfaiteurs tire sur l'un d'eux. Le projectile passe juste au-dessus de son crâne. Les pompiers, paniqués, prennent la fuite.

Le principal suspect arrêté l’été dernier

Déterminés à en finir avec leur victime, les trois hommes s’approchent alors de l’ambulance dans laquelle David est installé, ouvre la porte du véhicule. L'un d'eux  pointe son arme sur le jeune homme. Le revolver ne fonctionne pas. Les malfaiteurs saisissent alors un bidon d’essence et mettent le feu au véhicule avant de s’enfuir. Un routier passant par là et voyant le fourgon en flammes parvient à sauver in extremis David des flammes, juste avant que l’ambulance n’explose.

Dans les mois suivants les faits, deux hommes avaient été interpellés. Mais le cerveau de l’équipe, en fuite à l’étranger pendant deux ans, n’a été arrêté qu’au cours de l’été dernier à Seynod, en Haute-Savoie. Les trois hommes devront répondre des chefs d’accusation de « tentative d’assassinat » et de « tentative de meurtre ».